James Buescher, heureux d’être en Truck Series

James Buescher ; auréolé de son titre de champion obtenu en 2012 après une féroce bataille avec Ty Dillon, Timothy Peters et un Parker Kligerman revenu d’outre-tombe ; est arrivé à Daytona, pour les NextEra Energy Ressources 250 en favori.

Avec sa 13ème place à l’arrivée de l’épreuve remportée par Johnny Sauter devant Kyle Busch, ce n’est pas un mauvais résultat pour Buescher. La prochaine épreuve de ce championnat aura lieu à Martinsville lors du premier week-end d’avril.

James Buescher : “Je préfère courir toutes les semaines, mais je pense que ce break est quelque chose de bien, on ne peut bâtir sa saison sur Daytona.”

Si James Buescher n’est pas déçu de ne pas monter à l’échelon supérieur, la NASCAR Nationwide Series, comme cela était attendu, il pourrait l’être à l’approche de la course sur l’Eldora Speedway.

James Buescher : “Je ne suis pas un pilote de dirt – les courses sur terre -. Je ne sais pas à quoi m’attendre, surtout avec un véhicule aussi lourd.”

En effet, les voitures utilisées habituellement sur les dort tracks sont au moins un tiers plus légères que les trucks de la NASCAR.




Buecher, qui semble trainer une réputation de personne qui veut faire les choses trop vite indique qu’il veut passer dans la division supérieure lorsqu’il sera prêt.

James Buescher : “J’ai seulement 22 ans. Je veux piloter et prendre du plaisir sur la piste. Si je ne veux que monter dans les divisions jusqu’en Sprint Cup, mais sans avoir de résultats, ce n’est pas fun.”

Le futur du gendre du propriétaire de la Turner Scott Motorsports – Steve Turner – se prépare doucement, mais surement avec un calendrier partiel en NASCAR Nationwide Series. James insiste sur le fait qu’il est heureux en Truck Series.

James Buescher : “La course fait partie du plaisir, et courir en Truck Series c’est prendre beaucoup de plaisir.”

Pour le pilote du Chevrolet Silverado Rheem n°31, la compétition portière contre portière et la relative courte durée des courtes rend ce championnat très plaisant ou le plaisir se mêle à la pression engendrée par le peu de tours à parcourir.

at ut Curabitur Praesent Praesent ipsum elit. non Nullam in vel,