Honda Grand Prix of St Petersburg : les Français malchanceux

Tristan Vautier

Pour sa première course en carrière, le Martinérois a frappé fort dès le samedi en se hissant dans le Firestone Top-6 ! Qualifié en sixième position Tristan a réalisé une course exceptionnelle puisqu’il s’est longtemps battu dans le peloton de tête avant d’être contraint à l’abandon au tour 69. Rentré aux stands pour un arrêt de routine, les mécaniciens de la voiture n°55 détectent un problème d’échappement et ne laisseront pas repartir le jeune rookie. Quoi qu’il en soit, cette après-midi a été exceptionnelle pour Tristan qui a su démontrer à tous les observateurs que sa place était bien en IndyCar Series après l’obtention du titre IndyLights l’année dernière : “Je m’amusais bien avec les gars devant, c’est dommage d’abandonner”, conclut Tristan.

Sébastien Bourdais

En proie à des soucis de comportement et de répartition de freins, le quadruple champion Champ Car s’est littéralement battu avec sa Dallara DW12 #7. Qualifié en vingt-et-unième position, le Manceau savait que la course allait être difficile mais les problèmes qu’il a connu n’ont rien arrangé : “Toute la journée j’ai dû me battre avec l’équilibre de la voiture et la répartition de freins. J’ai eu l’impression d’affronter un fantôme qui se baladait dans ma voiture.” Sébastien termine finalement aux portes du top-10, pour ce qui fut “la onzième place plus difficile à obtenir de ma carrière.”

Simon Pagenaud

Le meilleur rookie de l’année 2012 n’a pas connu la réussite escomptée sur le tracé urbain de St Petersburg. Qualifié en dix-neuvième position au volant de sa Dallara DW12 #77, Pagenaud n’a jamais réussi à trouver le rythme dans les rues de la ville floridienne. Victime d’un problème mécanique après vingt-six tours de course, Simon a vu son week-end s’interrompre dans les stands prématurément. Notons toutefois que c’est le premier abandon de sa carrière de pilote IndyCar Series ! Très en verve lors des essais d’intersaison, nul doute que le Poitevin de l’équipe Schmidt Peterson Motorsports saura redresser la barre dès la prochaine course sur le Barber Motorsports Park.

Rendez-vous donc le 7 avril prochain pour découvrir les performances de nos frenchies sur le tracé de Barber en Alabama.

consectetur quis, elit. odio venenatis, dolor. quis neque. in