Hamlin absent jusqu’à Darlington !

Cinq courses c’est le nombre minimal d’épreuves que devrait manquer Denny Hamlin cette saison suite à son accident de dimanche dernier. Le pilote de la Joe Gibbs Racing, qui a participé aux playoffs pour chacune de ses sept saisons complètes en NASCAR Sprint Cup Series est actuellement dixième du classement et ne devrait revenir que pour Darlington.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing a rendu visite au neurochirurgien le Dr. Jerry Petty, ce dernier a estimé qu’il n’y avait pas une nécessité d’intervention pour réparer la fracture, mais qu’une période de repos de six semaines était estimée.


Denny Hamlin, via son compte Twitter : “Je voudrais annoncer de bonnes nouvelles, mais je n’en ai pas.”

La Joe Gibbs Racing n’a pas annoncé le nom de son remplaçant, mais deux noms se dégagent Elliott Sadler et Brian Vickers, tous deux engagés en NASCAR Nationwide Series. Vickers ne pourra pas participer à l’épreuve de Martinsville dans la Toyota n°11 puisqu’il est aligné dans la n°55 de la Michael Waltrip Racing, une autre écurie Toyota.

Depuis ses débuts en 2005, Denny Hamlin n’avait encore jamais manqué de course, soit une série de 264 épreuves consécutives.

Ce n’est pas la première fois que le pilote de la Joe Gibbs Racing rencontre des problèmes de dos, puisque l’an dernier à Daytona en Nationwide il avait dû renoncer à une séance d’essais à cause d’un disque déchiré.

Après Dale Earnhardt Jr. lors du Chase 2012 suite à des contusions, Hamlin devient le second pilote en quelques mois à rater des épreuves à cause d’une blessure.

S’il va manquer cinq courses cela ne voudra pas dire qu’Hamlin sera hors du coup pour les playoffs, puisque les deux pilotes ayant le plus de victoires classés entre la onzième et la vingtième place seront repêchés.

Avant son retour à la compétition, Denny Hamlin devra déterminer s’il peut piloter sans douleur, sans anti-douleur et surtout quels seraient les risques pour son dos en cas de nouvel accident.

Denny Hamlin : “Je ne sais pas comment mon corps va réagir une fois dans la voiture.”

quis ipsum elementum amet, vel, tristique leo. libero accumsan id in