[INTERVIEW] Josh Burdon : ‘Je veux être champion avec le Scorpus Racing’

US-RACING : Dans quel état d’esprit es-tu à quelques jours de l’ouverture de la saison ?

Josh Burdon : Je suis dans un bon état d’esprit. Je suis arrivé en France il y a quelques semaines pour participer aux tests de Nogaro. J’aborde le premier meeting avec beaucoup de confiance.

US-RACING : Comment les deux meetings auxquels tu as participés en 2012 peuvent vous aider pour cette saison ?

Josh Burdon : Les deux épreuves de l’an dernier que j’ai faites à Valencia puis au Mans m’ont aidé dans l’optique de prendre mes marques pour vivre en Europe. Ce n’était pas simplement qu’une sorte de championnat différent, c’était ma première fois hors de l’Australie et dans l’autre hémisphère. Je dois trouver mes marques et acquérir de l’expérience. Avec Alain et toute l’équipe Scorpus Racing je me sens comme à la maison.


US-RACING : Tu vas participer au championnat OPEN, quels sont tes objectifs ?

Josh Burdon : Mon objectif est de gagner le championnat avec le Scorpus Racing et créer beaucoup d’attention autour de nos sponsors que sont Forza Motorsport et Xbox. Mon objectif est clair pour cette année, je dois défendre le titre acquis par l’équipe dans cette catégorie la saison dernière.

US-RACING : Le Scorpus Racing devient l’une des très grosses structures de la série en 2013, as-tu pu parler à tes coéquipiers ?

Josh Burdon : Pour l’instant nous sommes l’équipe la plus internationale avec cinq nationalités pour trois voitures, je vais rouler avec un Indien prénommé Sailesh. J’ai passé du temps avec lui lors des tests, il sera un excellent coéquipier pour moi. Sur l’autre voiture Javier et moi partageons le même but, gagner, chacun dans sa catégorie. C’est plus difficile avec Ziahara qui ne parle que l’espagnol alors que je ne parle que l’anglais.

US-RACING : Comment te sens-tu dans ta voiture ? Est-elle facile à prendre en main ?

Josh Burdon : Je crois que c’est facile d’atteindre un certain niveau dans ce championnat, mais pour franchir la marche supplémentaire, cela requiert un peu plus de chose. Une fois que la voiture est à la limite, c’est plus difficile de travailler. J’adore piloter ces voitures. Elles sont puissantes et le fait d’avoir des pneumatiques neufs change complètement la donne.

US-RACING : Est-ce que la voiture d’Euro-Racecar NASCAR est la plus agréable que tu ai conduites dans ta carrière ?

Josh Burdon : Chaque voiture a ses avantages et ses inconvénients. J’adore piloter toutes les voitures, peu importe qu’elles soient rapides ou non. Quand vous êtes à la limite c’est toujours du plaisir. Les voitures de l’Euro-Racecar NASCAR sont bonne car vous pouvez être très agressifs alors qu’avec une Formule 3 il faut être pris précis et utiliser l’aérodynamique de la monoplace. Les V8 Uts sont lourds 1800 kilogrammes pour 400 chevaux et requièrent une technique de pilote totalement différente.

US-RACING : As-tu essayé de dessiner ta voiture en participant au concours organisé par FORZA

Josh Burdon : Non je n’ai pas essayé. Je préfère laisser cela aux professionnels pour me concentrer sur la conduite et la pose de la décoration. Quand il faut se servir d’un ordinateur, je ne suis pas l’homme de la situation. Cependant, je suis très heureux de la décoration choisie. Merci à tous pour vos efforts.

US-RACING : As-tu regardé le UNOH Battle at The Beach en février ? Si oui, quels enseignements en as-tu tiré notamment pour Tours Speedway.

Josh Burdon : Pour être honnête je n’ai pas regardé. J’ai suivi de loin. Tours sera une expérience complètement folle pour moi. Je n’ai jamais piloté sur ovale et j’ai entendu que cette année il y aura un léger banking. J’ai hâte d’y être. De ce que l’on m’a raconté de l’an dernier, l’atmosphère y est également spéciale.

US-RACING : Tu dis n’avoir jamais piloté sur ovale, qu’attends-tu de Tours Speedway ?

Josh Burdon : Ce n’est pas parce que je n’ai jamais roulé sur ovale que je vais changer ma vision des choses. Je veux gagner le championnat. J’attends beaucoup de cette course et aussi de l’atmosphère dont tant de gens m’ont parlé.

US-RACING : Connais-tu toutes les pistes de cette saison ? Si non, as-tu prévu de faire du simulateur ?

Josh Burdon : J’ai fait beaucoup de tours sur simulateur cet hiver, excepté pour Tours Speedway. Je suis bien préparé pour chaque piste et je suis impatient d’être sur des pistes comme Brands Hatch ou Monza.

venenatis nec diam et, ipsum quis