Qui pour succéder à Vilarino et Escallier ?

Alors que la situation est difficile pour le sport automobile en Europe, l’Euro-Racecar NASCAR est parvenu à réunir un plateau de 26 voitures, engagées par 12 équipes françaises, italiennes, belges et luxembourgeoises.

Le contingent des pilotes est pour moitié étranger, principalement d’Europe, mais également en provenance de destinations toujours plus lointaines : Australie, Inde (dont ce sera la première apparition dans la série NASCAR européenne), Philippines… Un témoignage de l’attractivité que représente l’Euro-Racecar NASCAR Touring Series dont le développement consiste à préparer pilotes et teams européens et du monde entier à courir dans les disciplines US NASCAR.

Parmi les engagés cette saison, Ander Vilarino (#2 TFT-Banco Santander), en sa qualité de champion 2012, est favori à sa propre succession en division Elite. Après avoir goûté aux égards dus à son rang lors des NASCAR Night of Champions Touring Awards à Charlotte ou lors de sa participation au UNOH Battle At The Beach en NASCAR K&N Pro Series, à Daytona, l’Espagnol est plus motivé que jamais.

Son premier rival pourrait-être son compatriote Javier Villa (#9 Scorpus Racing), 3e de l’exercice précédent et intégré au team Scorpus Racing, ou encore le Français Romain Iannetta (#28 RDV Compétition), 5e du dernier classement.

D’autres habitués du championnat auront leur carte à jouer, à l’image de Willy Boucenna (#17 Pole Position 81), le Champion 2009, Carole Perrin (#42 Autosport 42), Anthony Garbarino (#3 TFT-Alpes Carrelage), Freddy Nordström (#6 Rapido Racing by Still) ou Vincent Gonneau (#15 Gonneau Racing).




Ils seront rejoints par nombre de nouveaux venus ayant démontré leur vitesse de pointe dans d’autres disciplines, tels le Français Frédéric Gabillon (#5 Rapido Racing by Still), le Franco-Suisse Yann Zimmer (#64 Gonneau Racing by OverDrive), le Britannique Stuart Gough (#68 T-Engineering), l’Indien Sailesh Bolisetti (#18 Scorpus Racing / Forza Motorsport).

D’autres, et tout particulièrement les Français Anthony Gandon (#7 TFT-Leclerc) et Guillaume Rousseau (#13 Bull Racing Team), disputeront les deux divisions et leur objectif sera consacré à l’Open.

Dans cette dernière division, la liste des engagés témoigne de l’intensité qui règnera au sein du peloton. Avec la disparition, lors de chaque meeting, de la course Endurance, ces derniers se confronteront désormais à arme égale.

Du Suisse Joaquin Gabarron (#5 Rapido Racing by Still), de l’Australien Josh Burdon (#18 Scorpus Racing / Forza Motorsport) ou du Français Franck Violas, tous présents en 2012, qui prendra la succession de Simon Escallier ? Le lauréat figure peut-être parmi les pilotes pour qui 2013 constituera les débuts en Euro-Racecar NASCAR.

Dans les prétendants au podium, citons ainsi les féminines Zihara Esteban (#19 Scorpus Racing) et Caty Caly (#42 Autosport 42), les Français Julien Goupy (#6 Rapido Racing by Still), les Italiens Nicolo Rocca (#19 Scorpus Racing) et Gabriele Volpato (#64 Gonneau Racing by OverDrive) ou le Philippin Enzo Pastor (#3 TFT-Alpes).

Rendez-vous dès Nogaro ce week-end, où les Nogaro 200 se dérouleront dans le cadre des Coupes de Pâques sur le circuit Paul Armagnac.

at leo accumsan vel, mi, ante. felis commodo