Ander Vilarino reprend ses bonnes habitudes !

Ander Vilarino (n°2, TFT – Banco Santander) a une nouvelle fois dominé l’épreuve d’ouverture de la saison Euro-Racecar NASCAR. Déjà vainqueur en 2012 de cette épreuve, l’Espagnol, champion en titre de la série, n’a laissé aucune chance à ses adversaires pour aller décrocher sa première victoire de la saison.

S’il a dominé de la tête et des épaules la course n’a pas été une sinécure pour Vilarino qui a eu de nombreuses arrivées de vapeur dans la voiture ce qui la fortement handicapé.


Ander Vilarino : “Ce n’était pas facile du tout. Nous avions des vapeurs dans la voiture. Merci à l’équipe TFT – Santander pour son travail. La course a été très dure. J’ai fait attention à mes pneumatiques pour ne pas trop les dégrader. Le Safety Car est parfaitement dans l’esprit NASCAR, mais quand on est en tête avec six secondes d’avance ça fait mal.”

Dès le départ de la course Ander Vilarino s’est envolé. Tant Yann Zimmer que Frédéric Gabillon se sont montrés impuissants devant la force du champion en titre de la série. Les deux hommes se sont alors battu pour la deuxième place avant que Zimmer ne cède.

Yann Zimmer : “Je veux remercier l’Euro-Racecar NASCAR de m’avoir aider à trouver des solutions pour avoir un volant. Le spécial était spécial. J’ai poussé Ander et cela a fonctionné, car je suis passé deuxième. Les réglages n’étaient pas assez agressifs donc je me suis fait dépasser par certains.”

Suite à l’abandon de Carole Perrin sur problème mécanique la direction de course a décidé de sortir la voiture de sécurité afin d’évaquer la Chevrolet Camaro n°42 et ainsi resserrer tous les écarts. Avant la neutralisation Vilarino comptait plus de six secondes d’avance sur ses poursuivants.

Lors de la relance Romain Iannetta s’est montré très agressif pour gagner des positions. S’il s’est retrouvé en deuxième position, il a ensuite dû s’incliner face à Yann Zimmer.

Romain Iannetta : “Le safety car m’a beaucoup aidé. Je suis très heureux d’être sur le podium. Ander continue d’être la référence, mais le niveau ne cesse de monter. Je ne peux pas dire que j’ai réussi à le suivre, car il avait une petite marge d’avance. Je souhaite qu’il pleuve demain pour gommer cet écart.”

Freddy Nordstrom et Guillaume Rousseau complètent le top-5 de cette épreuve alors que Gandon, Garbarino, Douhailly, Cosin et Rocca sont dans le top-10 de cette première épreuve de la saison.

A voir : résultat de la course.