Ander Vilarino au bout du suspens !

Comme hier Ander Vilarino s’est imposé, mais que ce fut dur pour l’Espagnol qui a dû batailler avec son compatriote Javier Villa et Yann Zimmer en fin de course. Si la pluie n’est pas venue perturber les pilotes, l’ensemble de l’épreuve s’est déroulée sur une piste mouillée.

Parti de la pole position Ander Vilarino n’a pu conserver son avantage se faisant déborder par Frédéric Gabillon dès le premier virage. Dans le triple de Coppènes l’Espagnol a touché le pilote Rapido Racing by Still qui est parti dans l’herbe et a perdu nombreuses places.


Le pilote TFT a écopé d’un Drive Through abandonnant ainsi la tête de l’épreuve à Yann Zimmer qui a mené le plus grand nombre de tours. Vilarino, reparti sixième a ensuite remonté ses adversaires un à un jusqu’à revenir dans le pare-choc arrière de Javier Villa, lui-même mettant la pression à Zimmer pour la tête de l’épreuve.

Ander Vilarino : “Tout d’abord je dois m’excuser au près de Fred Gabillon. Il a pris un meilleur départ et je l’ai touché. J’aurais préféré partir à l’extérieur, mais je n’ai pas eu le choix. Il était à l’extérieur, j’étais à la corde et je l’ai touché. Je me suis excusé par radio au près de Tony, mais je savais que j’aurai une sanction. J’ai attaqué comme un fou, pour limiter la perte de temps. Quand je suis revenu sur Villa et Zimmer ils se gênaient donc j’ai gagné du temps. Villa m’a bien bloqué. Yann devait voir la victoire, donc il a dû se relâcher. Villa est passé à l’intérieur, moi encore plus. Je suis très content d’avoir gagné, mais je m’excuse au près de Gabillon.”

Bien qu’étant sous pression, Zimmer n’a pas fait d’erreur de la course jusqu’au dernier tour et le triple de Coppènes. Trop à l’extérieur le Suisse a légèrement ouvert la porte à Villa qui en a profité pour s’infiltrer avant que Vilarino ne vienne en troisième rideau à l’intérieur.

Résultat Villa a dépassé Zimmer alors que Vilarino a croqué ses deux adversaires d’un coup. La mauvaise opération a donc été réalisée par Zimmmer qui perd deux places sur sa seule faute de l’épreuuve.

Javier Villa : “Merci à l’équipe qui a travaillé très dur hier soir pour changer le moteur. Aujourd’hui ils ont dû remplacer la boîte de vitesse. Aujourd’hui nous sommes partis en huitième position, j’ai eu l’occasion de gagner dans le dernier tour, mais Ander est arrivé derrière moi et nous a doublé tous les deux.”

Le top-5 de la course est complété par Guillaume Rousseau et Romain Iannetta. Nordstrom, Gabillon, Garbarino, Gonneau et Perrin sont dans les dix premiers.

Yann Zimmer : “Le départ s’est bien passé, même si je me suis accroché avec Nordstrom sur l’extérieur. J’ai évité Gabillon comme j’ai pu, ensuite j’ai pris mes marques sous la pluie. Mon mécanicien m’a expliqué qu’Ander allait prendre une pénalité, mais il fallait que je fasse attention à ceux qui étaient derrière. L’écurie m’a annoncé qu’il restait une minute 40 de course, je ne pensais pas que c’était le dernier tour. Dans le triple de Coppènes j’ai trop ouvert et ils sont passés.”

Au classement général, la bonne opération est réalisée par Ander Vilarino qui avec deux victoires lors du meeting inaugural de cette saison 2013 pointe en tête avec 95 unités, onze de mieux que Yann Zimmer. Romain Iannetta est troisème à quinze longueurs.

sed Aenean Sed eleifend sit Aliquam felis pulvinar quis, amet, ut vel,