Joe Balash : ‘La NASCAR Sprint Cup en Europe ? Il ne faut jamais dire jamais’

Même s’il n’est plus autant impliqué dans les séries nationales de la NASCAR depuis qu’il est superviseur des compétitions internationales, Joe Balash n’en reste pas moins l’un des hommes forts de l’organisation.

Ces dernière années la catégorie reine de la NASCAR n’a cessé d’évoluer. Si l’arrivée de la nouvelle génération de voitures est la dernière avancée, il y a aussi eu l’arrivée du moteur injection pour laquelle Joe Balash n’est pas étranger. Diplômé en mécanique et en électronique, Balash a enseigné pendant une décennie en université, notamment sur le principe du moteur à injection.


Une fois recruté par la NASCAR Balash a gravi un à un les échelons pour devenir directeur de la compétition de la NASCAR Nationwide Series, puis superviseur des séries internationales, s’éloignant ainsi de sa formation. Cela ne l’empêche pas de juger positivement l’arrivée des nouveautés.

Joe Balash : “La NASCAR ne doit pas vivre dans le passé. Elle doit s’en servir pour évoluer. Le moteur à injection n’est présent qu’en NASCAR Sprint Cup, mais c’est une très bonne avancée.”

Ces derniers mois une rumeur a vu le jour avec la possible venue de la division reine de la NASCAR en Europe pour une course d’exhibition comme ce qui s’est fait au Japon à la fin de la décennie 1990.

Joe Balash : “La NASCAR Sprint Cup Series est le championnat le plus long en Amérique du Nord avec très peu de temps mort, il va donc être très difficile de déplacer la série pour une course en Europe.”

Dans le cas d’une venue en Europe, la question serait de savoir si la série se produirait sur un ovale, la marque de fabrique de la NASCAR outre-Atlantique, ou alors sur un circuit routier ce qui est le plus commun sur le vieux continent.

Joe Balash : “Si cela doit se faire, les pilotes préfèreraient un ovale d’autant que c’est l’identité de la série.”

Seul problème, le calendrier déjà très chargé de la Sprint Cup est un frein à une possible venue. Si une venue pendant une semaine off est inenvisageable tant le temps pour transporter le matériel nécessaire d’un continent à l’autre serait trop juste. Il faudra donc envisager une course à l’issue du championnat. Pilotes et équipes seront-ils d’accords pour ajouter une nouvelle épreuve, qui plus hors des États-Unis, à un calendrier que d’aucun juge surchargé.

Joe Balash : “Il ne faut jamais dire jamais, mais cela sera compliqué, mais sait-on jamais avec les bons partenaires au bon endroit cela peut arriver.

Enfin, Balash a eu un mot pour Dale Earnhardt Jr. et ses fans. Le pilote de la Chevrolet n°88 est l’actuel leader du championnat, pourtant cela ne passionne pas les foules et pour cause, l’attente est très grande concernant le pilote le plus populaire de la NASCAR. Sera-t-il un jour capable de remporter le championnat ? L’ancien directeur des NASCAR Nationwide Series botte en touche.

Joe Balash : “Le monde met trop de pression à Dale Earnhardt Jr.. Il est un très bon pilote, pour l’une des meilleures équipes. Regardez, l’un de ses coéquipiers est quintuple champion, un autre est quadruple. Quand on est à la Hendrick Motosports il y a une obligation de résultat. Jouer le titre est attendu. Il mène le championnat avec une bonne voiture et un bon chef d’équipe. Il mène le championnat, l’avenir nous dira s’il sera un jour champion.”

libero dapibus elit. dolor. mattis facilisis risus. in lectus porta.