Une qualification riche en émotions pour Vautier

Pour sa première course d’IndyCar en carrière à St. Petersburg, Tristan Vautier a crée la surprise en intégrant immédiatement le “Firestone Fast Six”. Deux semaines plus tard, le rookie a fait encore mieux en se qualifiant à la troisième position, aux côtés du double champion Scott Dixon.

Obtenant ainsi sa meilleure qualification en carrière, Vautier a pourtant failli passer à côté. En effet, à l’issue de la Q2, Vautier a signé le septième chrono. Dès son retour aux stands, son écurie ramène la Dallara-Honda dans les garages quand soudain une décision des officiels va tout changer.


Takuma Sato qualifié sixième, s’est fait pénaliser pour avoir bloqué Justin Wilson. Résultat des courses, le Japonais voit son meilleur temps annulé et est rétrogradé sur la grille. Vautier prend donc la sixième position et peut donc participer au “Firestone Fast Six” qui le verra signer un excellent troisième chrono.

Voici les déclarations de Vautier :
J’étais tellement fou après mon erreur en Q2. J’étais déçu et je regardais l’écran qui affichait les résultats. Juste avant le début du ‘Firestone Fast Six’ je regardais cet écran et j’ai dit : ‘Les gars, je vois ma voiture dans le top-6, peut-être devrions-nous l’amener dans la pitlane.’ Les mécaniciens l’ont préparé à la dernière minute (…). C’était un mélange d’émotions entre la déception d’avoir été éliminé et soudain nous étions dedans. Allen (McDonald) m’a donné une superbe voiture, elle était étonnante, j’ai pu tout donner. Je veux remercier mon équipe pour avoir préparer la voiture si rapidement.

En s’élançant troisième sur une piste réputée peu propice aux dépassements, Vautier a fait un grand pas vers un possible top-5 au minimum. Rappelons qu’à St. Pete, le pilote Schmidt-Peterson Motorsports roulait vers un podium avant que l’un de ses échappements ne casse et provoque son abandon.

mattis elit. accumsan efficitur. ultricies venenatis, Praesent venenatis libero sed Praesent