Texas – Kyle Busch était le plus fort

Kyle Busch s’est affirmé comme l’homme à battre dès le début de l’épreuve. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a pris la tête de l’épreuve dès l’agitation du drapeau vert et est parvenu à s’échapper au fur et à mesure que le drapeau vert durait.

Outre le pilote de la Toyota Camry n°18 deux autres hommes se sont affirmés comme de potentiels vainqueurs, Martin Truex Jr., qui n’a plus gagné depuis juin 2007 et l’épreuve de Dover, ainsi que Jeff Gordon, ce dernier devant renoncer à une trentaine de tours du but suite à une casse du moyeu de la roue avant gauche.


Kyle Busch : “Cela fait du bien d’être sur la Victory Lane. Merci à Dave Rogers et aux gars qui m’ont fourni une voiture incroyable.”

Dale Earnhardt Jr. était aussi en lice pour la victoire peu après la mi-course, mais des problèmes électriques puis deux pénalités lui ont fait perdre cinq tours et toute chance de décrocher un premier succès cette année.

Derrière les deux pilotes Toyota, viennent trois pilotes Ford avec dans l’ordre Carl Edwards, Greg Biffle et Joey Logano, ce dernier ayant encore une fois fait parler de lui lors de cette épreuve, puisque la Ford Fusion n°22 a dû passer à l’inspection d’avant-course à de nombreuses reprises avant de satisfaire tous les critères. Résultat Logano a été contraint par les officiels à partir de l’arrière du peloton, car la voiture n’était pas présente à l’heure sur la grille. D’éventuelles pénalités pourraient être infligées dans le courant de la semaine.

Les deux voitures de la Penske Racing ont rencontré des difficultés à satisfaire l’inspection d’avant course. À l’issue de l’épreuve Roger Penske a simplement déclaré que la NASCAR avait un travail à faire, une façon de dire qu’il acceptera les pénalités s’il doit y en avoir. Brad Keselowski s’est pour sa part montré plus véhément estimant être la cible.

Brad Keselowski : “Il n’y a aucune équipe dans les garages avec l’intégrité de la n°2. La façon dont nous avons été traités ces sept derniers jours est une véritable honte.”

Jimmie Johnson est le meilleur représentant Chevrolet de l’épreuve en sixième position. Aric Almirola, Brian Vickers, Keselowski et Ryan Newman complètent le top-10.

La course a été neutralisée à sept reprises pour trente-six tours derrière la voiture de sécurité. Deux accidents ont marqué cette épreuve, le premier avec Ricky Stenhouse Jr. et Austin Dillon au tour 44, le second au tour 282 avec Marcos Ambrose et Jeff Burton alors que les leaders étaient en plein cycle de ravitaillement. Résultat il a fallu neuf tours de neutralisation pour mettre les pilotes à la place qu’était la leur.

Au classement du championnat Jimmie Johnson avec neuf longueurs d’avance sur Brad Keselowski et dix-huit sur Kyle Busch qui gagne une position. Denny Hamlin est désormais vingt-cinquième à dix-sept points de la vingtième place.

at ut Praesent odio ut pulvinar id facilisis dictum justo dolor porta.