Le RDV Compétition passe à deux voitures

Après avoir partagé la structure de VTS 85, puis volé de ses propres ailes en 2012, année de l’entrée de l’Euro-Racecar dans le giron des NASCAR Touring Series, Franck Violas, qui occupait jusqu’alors le baquet dans les deux divisions Elite et Open, a souhaité donner une nouvelle impulsion à son team en engageant Romain Iannetta.

Valeur sûre du plateau, 5e au championnat Elite l’an passé avec une victoire à Spa, le Francilien de 33 ans n’a pas tardé à confirmer le potentiel d’une Chevrolet Camaro #28 bien préparée. Il a en effet accroché la 3e place de la Course 1 du Nogaro 200, soit le premier podium de RDV Compétition en division Elite, avant de se battre pour la victoire dans la seconde, qu’il a conclue au 5e rang.




“Pour la première fois depuis mes débuts en Euro-Racecar NASCAR, j’ai assisté à un départ depuis le muret des stands. J’avais la boule au ventre car j’aurais aimé être dans la voiture”, reconnaît Franck Violas. “Cependant, dans le cadre du développement de RDV Compétition, la présence de Romain doit nous permettre de faire progresser l’auto. Et moi-même en tant que pilote, team-manager, ainsi qu’ingénieur, puisque nous sommes l’une des rares écuries du paddock à en être dépourvu.”

Toujours dans le cadre de ce développement, RDV Compétition engagera, à compter de la prochaine manche à Dijon, les 11 et 12 mai prochains, une deuxième auto. La Chevrolet Camaro #8 sera confiée à un équipage familial composé de Didier et Hugo Bec, père et fils respectivement engagés en Open (Legend Trophy) et en Elite (Junior Trophy). Tous deux ont déjà goûté aux performances de l’auto lors des Winter Tests organisés par la série, mais également en totale immersion lors des essais libres du Nogaro 200, fin mars.

“Avec notre équipe technique renforcée, nous allons tout mettre en œuvre pour permettre à Romain de jouer le titre, à moi-même de progresser dans une division Open très relevée afin de prétendre à un podium, et enfin permettre à Hugo et Didier de prendre du plaisir, apprendre et hausser leur niveau de performance”, conclu Franck Violas, qui réfléchi d’ores et déjà à l’engagement d’une troisième auto d’ici la fin de saison !

massa luctus eleifend dictum in ipsum