Takuma Sato vainqueur d’une course de Long Beach mouvementée !

Pour son 52ème départ en carrière, Sato a réussi une course parfaite pour s’imposer pour la première fois en IndyCar Series. Le japonais a choisi de prendre quatre pneus tendres lors de son dernier arrêt aux stands au tour 51. Un pari osé qui a finalement payé et qui permet à l’équipe d’AJ Foyt de faire son retour sur la victory lane pour la première fois depuis la course du Kansas en juillet 2002. Airton Daré avait alors offert la victoire à l’équipe du quadruple vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis.

Sato, le Champion de Formule 3 britannique 2001 qui n’avait plus gagné de course depuis douze ans est le deuxième ex-pilote F1 à s’imposer en IndyCar Series depuis la réunification après Wilson au Texas l’année dernière. Il est également le premier japonais de l’histoire à monter sur la plus haute marche du podium dans le championnat américain majeur de monoplace. Il devance Graham Rahal, auteur d’une course solide, et Justin Wilson.

Takuma Sato : “Mon équipe a fait des arrêts aux stands parfaits. C’est un sentiment incroyable de gagner. J’ai pris soin de mes pneus tendres dans mon dernier relais mais je dois avouer que c’était une victoire facile puisque tout s’est déroulé comme prévu. Je remercie toute l’équipe et je pense à AJ Foyt qui est à l’hôpital actuellement, je vais l’appeler dès que possible pour lui annoncer cette victoire.”

Mauvaise journée pour les leaders

Au départ, Franchitti profite de sa pole position pour prendre le meilleur envol devant Ryan Hunter-Reay et Will Power. Derrière, la journée commence très mal pour Dixon qui est victime d’une touchette avec Tristan Vautier. Le Néo-Zélandais va connaître un après-midi calamiteux, effectuant la majeure partie de la course dans le ventre mou du peloton, il sauvera finalement une dixième place.

Au deuxième passage, la voiture de sécurité fait sa première apparition en piste après un gros crash de Sebastian Saavedra dans les barrières. Le pilote Dragon Racing était alors en lutte avec Simona de Silvestro avant de perdre le contrôle de sa voiture dans le virage 9. Au restart, tour n°8, Castroneves est surpris par le freinage de Conway et le percute. Le Brésilien devra changer son aileron avant cinq tours plus tard et fera une course anonyme, terminant finalement neuvième juste devant Dixon.

Un autre favori a connu une course à oublier dans les rues de Long Beach : Ryan Hunter-Reay. Le champion IndyCar Series en titre commence à connaître des difficultés dès le tour 23 et est débordé par Takuma Sato pour le gain de la seconde position.

Au 29e tour, le leader de la course Dario Franchitti perd du temps dans les stands et repartira troisième derrière Sato et Hunter-Reay. La voiture de sécurité rentre alors une nouvelle fois en piste en raison d’un accrochage entre Kimball et Tagliani qui se termine dans le mur de pneus au virage 8. Les deux hommes pourront repartir mais Tagliani, qui avait réussi une belle manœuvre de dépassement, est très remonté.

Au restart, tour 34, tous les leaders se sont arrêtés et Sato a choisi les pneus tendres alors que ses adversaires directs Franchitti et Hunter-Reay sont en durs. Mais dès le départ c’est le crash avec Hinchcliffe, vainqueur à St Pete, qui accroche Kanaan auteur d’un restart exceptionnel et son équipier Viso. Les deux pilotes Andretti Autosport seront contraints à l’abandon.

Et ce sera même pire pour Michael Andretti qui perd son pilote de pointe, Ryan Hunter-Reay quelques tours plus tard à la suite d’un contact avec le mur de pneus. En tentant de dépasser Ana Beatriz, l’Américain a roulé sur des marbles (des boules de gommes situées hors de la trajectoire. Ndlr) et n’a pas pu contrôler son auto. Pendant ce temps sur la piste, Will Power perd du temps et se fait déborder coup sur coup par Wilson et Servia. L’Australien va même s’accrocher avec Tristan Vautier dans les stands et il terminera seulement quinzième.

Sato conserve le rythme

Après 55 tours de course, Takuma Sato mène la danse devant Graham Rahal, Wilson, Franchitti et Kanaan. La course est très animée avec des bagarres dans tout le peloton, à commencer par l’affrontement Servia, Pagenaud et Andretti pour le gain de la sixième position. Pagenaud voit finalement ses deux adversaires passer, non sans mal puisque Marco Andretti le percute à l’arrière à l’abord du virage 9. Le français pourra continuer avec une voiture endommagée.

Dernière péripétie dans cette course, avec le crash de Tony Kanaan poussé par Oriol Servia au freinage du premier virage dans l’avant-dernier tour. L’espagnol sera pénalisé de 30 secondes après la course et perd le fruit de sa très belle course… Au terme des 80 tours, Takuma Sato l’emporte devant Graham Rahal et Justin Wilson pour réaliser un triplé Honda !

Sato est le troisième vainqueur en trois courses cette année et il rejoint Paul Tracy, Michael Andretti, Juan-Pablo Montoya et Mike Conway dans le cercle des premiers vainqueurs en carrière dans les rues de Long Beach.

Les français malchanceux

Auteurs de qualifications difficiles, les trois pilotes français s’attendaient à vivre une course éprouvante. Et ce fut le cas ! Vautier parti dernier à la suite d’un changement de moteur réalisait une course exceptionnelle puisqu’il pointait en troisième position à la mi-course juste derrière Sato et Rahal. Mais sa joie fut de courte durée puisque cinq tours plus tard lors de son ravitaillement, l’équipe Schmidt Peterson Motorsport renvoit le français en piste alors que Will Power arrivait. Contact inévitable entre les deux hommes qui met fin aux espoirs du jeune français, alors relégué en fond de peloton… Il terminera dix-septième alors qu’un top-5 était largement à sa portée.

Son équipier chez SPM, Simon Pagenaud, a réussi une course solide mais sa bagarre musclée avec Marco Andretti a dégradé le comportement de sa voiture. Dommage pour le Poitevin qui occupait alors une belle sixième position. Enfin, un petit mot sur Sébastien Bourdais qui a connu un après-midi très difficile. Englué dans le peloton, le Manceau n’a rien pu faire avec sa Dallara DW12 n°7 et termine à une décevante quinzième position.

Au championnat, Castroneves conserve la tête avec 99 pts mais il voit revenir le japonais Sato à 6 longueurs seulement… La prochaine course aura lieu dans les rues de Sao Paulo le 5 mai prochain.

diam ipsum Aliquam commodo ultricies eget ut Nullam Curabitur