Panther DRR en difficulté, Servia à pied ?

La nouvelle est tombée cette nuit, l’équipe Panther DRR née grâce au partenariat technique entre le team Panther et le Dreyer & Reinbold Racing, pourrait fermer ses portes à l’issue de la course d’Indianapolis. Un signal d’alerte lancé par Dennis Reinbold et Robbie Buhl afin de trouver un sponsor principal pour le reste de la saison…

Dans le cas inverse, Servia, l’un des pilotes les plus rapides de l’IndyCar Series pourrait se retrouver sans volant :

“C’est décevant bien-sûr mais ce doit faire écho sur le plan financier,” a précisé Reinbold à nos confrères de SPEED. “Rouler en IndyCar devient de plus en plus abordable et cela doit continuer à l’avenir mais je n’ai simplement plus assez de fonds pour continuer après le mois de mai.”

Servia a été informé de la nouvelle plus tôt dans la semaine, juste après son retour de Long Beach : “Je ne l’ai pas vu venir… Il n’y avait pas de signe avant-coureur, nous n’avons jamais raté une séance d’essais et nous venons juste d’acheter des nouvelles suspensions et un shaker rig. Je savais que nous étions un peu serrés au niveau du budget et un gros contrat s’est évanoui à la dernière minute mais je pensais que ça irait. C’est vraiment triste car Dennis et Robbie ont fondé une équipe excellente.”

Ayant conclu un partenariat technique avec Panther Racing, l’équipe de Dennis Reinbold reste néanmoins une équipe à une seule voiture très créative pour trouver des sponsors. Malgré tout, le Panther DRR n’a pas réussi à attirer un commanditaire puissant pour la saison… “La chose la plus folle est que nous avons déjà un sponsor pour l’édition 2014 de l’Indy500 donc je peux déjà vous assurer que nous y serons.”

L’objectif actuel de Reinbold est de conserver un partie importante de son équipe : “Je souhaite conserver le plus d’employés possible si nous devons cesser notre activité. Je vais essayer d’être créatif et de résister dans la tempête.”

De son côté, Oriol Servia tente de trouver un sauveur et reste optiimiste pour le mois prochain : “Ici nous ne voyons pas la fumée, et nous devons entamer notre recherche dès maintenant. Si nous gagnons à Indianapolis nous trouverons peut-être quelqu’un pour nous aider… Je n’abandonne pas et Dennis non plus.”

Le team Dreyer & Reinbold Racing roule dans le championnat IndyCar (ex-IRL) depuis 2000 et il avait trouvé en la personne d’Oriol Servia un pilote de talent capable de les guider dans la bonne direction. Le Catalan de 38 ans qui a commencé sa carrière en CART en 1999, est très expérimenté et est reconnu pour sa pointe de vitesse. Espérons pour eux que cette histoire puisse trouver une issue satisfaisante. Ce serait non seulement souhaitable pour l’IndyCar mais aussi pour les fans. Affaire à suivre…

neque. ante. quis libero mattis vel, suscipit Phasellus nec accumsan tristique