Des vétérans de retour pour l’Indy 500

Aux Etats-Unis, le sport automobile est une affaire de famille et de traditions. Particulièrement dans le cadre des courses les plus prestigieuses (Daytona 500, Indy 500, 24H de Daytona…) les clins d’oeil aux gloires du passé sont légions et il n’est pas rare de voir des vétérans sortir de leur retraite pour venir se frotter aux ténors actuels de leur discipline.

En 2013 il en sera de même lors des 500 Miles d’Indianapolis puisque trois vétérans dont un de manière certaine pourraient donner du fil à retordre aux pilotes réguliers de l’IndyCar

Michel Jourdain Jr.
Revenu en 2012 où il prît la 19ème place, le Mexicain sera de la partie cette année avec la même écurie, le Rahal-Letterman Lanigan Racing. Son patron, Bobby Rahal est convaincu que l’expérience acquise l’année dernière leur profitera pour aller se battre aux avant-postes.

L’année dernière après avoir passé plusieurs années hors des monoplaces d’IndyCar, il a fait un très bon boulot.” a déclaré Rahal. “Nous avons fait un mauvais choix lors d’un arrêt aux stands et nous l’avons déçu, honnêtement, ce qui lui a fait perdre un tour.


Jourdain Jr. vient ainsi renforcer une écurie qui compte déjà Graham Rahal et James Jakes et nul doute que l’ajout d’un troisième pilote sera un gain appréciable au moment de peaufiner la mise au point des voitures, tout particulièrement lors d’une épreuve aussi difficile que les 500 Miles d’Indianapolis.

Buddy et Jaques Lazier
A la surprise générale, les deux frères Lazier ont annoncé leur intention de disputer l’édition 2013 des 500 Miles d’Indianapolis. Alors que Buddy âgé de 45 ans, se concentrait sur la carrière de son fils Flynn en karting, voici que le vainqueur de l’Indy 500 1996 a avoué avoir fait l’acquisition de la Dallara DW12 pilotée l’année dernière par Jean Alesi et travaille en ce moment même sur la monoplace pour lui permettre d’accueillir un V6 Chevrolet.

Nous avons la voiture mais nous avons besoin néanmoins de sponsors. Nous parlons avec plusieurs écuries et ce serait idéal de leur permettre d’engager une troisième voiture.

Nous sommes également prêt à la faire rouler nous-mêmes si nous ne pouvons pas trouver un accord mais notre choix premier est de la faire rouler avec une écurie.

Certains pourraient ne pas me reconnaître parce que j’ai pris beaucoup de muscle. Mais je me sens en super forme et je pense que mon histoire à Indy n’est pas terminée.“, a déclaré Buddy qui ne s’est pas qualifié lors de sa dernière apparition en 2009.

Du côté de son frère, Jaques estime qu’il possède entre 70 et 80% de chances de piloter sur le Speedway cette année. Engagé pour la dernière fois en 2010 dans une voiture du team A.J. Foyt Entreprises, il avait manqué la qualifications pour quelques dixièmes de mile. Lui aussi estime que son histoire avec le Brickyard n’est pas terminée et s’il parvient à réunir le budget nécessaire, il devrait signer son contrat quelques jours avant le début des premiers essais.

Nous sommes proches d’un accord.“, avoue le pilote de 42 ans. “Nous avons encore quelques semaines devant nous et je suis optimiste. Il y a cinq courses en six semaines. Les écuries feront donc attention à leurs voitures de réserve. Je sais que ça se fera à la dernière minute mais je l’ai déjà fait avant.

Aujourd’hui, 30 pilotes sont engagés à Indianapolis y compris avec l’ajout de Jourdain Jr. Townsend Bell et Jay Howard devraient eux-aussi faire partie de la course et il semble que Pippa Mann serait elle aussi sur le point de finaliser un accord avec Dale Coyne Racing. Voilà de quoi redonner son importance au Bump Day après que l’édition 2012 n’ait compté que 33 voitures.

non massa libero nec suscipit venenatis dolor Donec sem,