Affaire Penske – John Middlebrook peut-il être impartial ?

Que va faire John Middlebrook ? Depuis qu’il est devenu le directeur d’Appel de la NASCAR en 2010, John Middlebrook a été saisi à plusieurs reprises après que les écuries ont perdu leurs appels contre les offciels de la NASCAR.

Dans le dossier de la Penske Racing deux possibilités s’offrent à lui. Soit il efface les pénalités et les suspensions, une façon de reconnaître que la NASCAR a eu tord et que les officiels ne connaissent pas le règlement qu’ils sont sensés faire appliquer. Une décision qui aurait alors pour vocation de jeter le discrédit sur la NASCAR en cas de futures sanctions.


L’autre possibilité serait de garder les sanctions à l’encontre de l’écurie phare de Ford, le constructeur rival de General Motors pour lequel Middlebrook a travaillé pendant 49 ans !

Alors que le dossier sera examiné à partir de midi ce jour au centre de Recherche et Développement de la NASCAR, l’impartialité de John Middlebrook a ce poste fait débat. L’an dernier celui qui compte Rick Hendrick parmi ses plus proches amis avait annulé les pénalités de la Hendrick Motorsports et maintenu celles de la Richard Childress Racing.

Il ne fait pas bon faire appel à John Middlebrook pour la Richard Childress Racing, puisque celui-ci avait maintenu la pénalité de l’équipe de Clint Bowyer à l’automne 2010, lui enlevant ainsi toute chance de jouer le titre.

Middlebrook pourrait aussi être sollicité dans les prochains jours en fonction du verdict rendu dans l’appel de la Joe Gibbs Racing concernant le poids trop léger des bielles utilisées sur la voiture de Matt Kenseth lors de l’épreuve du Kansas.

dolor. felis nunc mi, dictum dapibus massa suscipit libero Praesent