Dijon 200 : Un Vilarino impérial s’impose en ELITE 1

Malgré une pluie menaçante, la météo a finalement permis aux pilotes de l’Euro RACECAR NASCAR Touring Series de prendre le départ de la course ELITE 1 sur une piste sèche et dans ces conditions, le Maître des RACECAR, Ander Vilarino a démontré à tous qu’il comptait bien conserver sa couronne.

Auteur de la Pole Position, le pilote du team TFT s’est parfaitement élancé pour conserver sa position de pointe. Derrière lui, Frédéric Gabillon de l’écurie Rapido Racing by Still a tenté de prendre l’aspiration de son adversaire durant les cinq premiers tours avant que l’Espagnol ne parvienne à creuser un écart de 3 secondes.

Derrière les deux hommes de tête, une autre bataille plus intense se profilait entre Freddy Nordström et Javier Villa. Les deux pilotes se sont affrontés durant les neuf premiers tours et ont même échangé quelques coups de portières dans un style très correct. Mais arriva ce qui devait arriver lorsqu’au 10ème passage, Villa ne put contenir son impatience. S’étant décalé eu freinage du virage 3, le pilote Scorpus Racing a forcé le passage au Suédois et n’a pu éviter le contact. Dans la mésaventure, la Ford Mustang de Nordström est partie en tête-à-queue avant de caler perdant de précieuses secondes tandis que Villa fut contraint à l’abandon un tour plus tard sur problème électrique, consécutif à cet accrochage.


Dans le même temps, la tension montait encore d’un cran puisque Romain Iannetta a littéralement mis le feu à la piste lorsque sa voiture fut victime de l’explosion de son V8 au virage 3. Ne pouvant rien faire pour éviter la sortie dans l’échappatoire, le pilote RDV Compétition a répandu de l’huile sur la trajectoire provoquant de nombreuses figures artistiques pour les pilotes arrivant à cet endroit. Dans ces conditions, la Direction de Course décida de sortir le Pace Car afin de nettoyer la piste.

Lors de la relance au 16ème tour, Vilarino reprit le même rythme que durant la première partie et dans le peloton, Wilfried Boucenna, qualifié seulement 13ème suite à des problèmes d’allumage, entamait une belle remontée dans le top-10 et s’intégra à la bataille pour la sixième position.

Au final, Vilarino a décroché une nouvelle victoire, sa troisième en trois courses démontrant si besoin est, qu’il est toujours le favori à sa propre succession. La deuxième place est revenue à Gabillon tandis que Nordström est parvenu à chiper la troisième position à François Verbist (qui effectuait son premier départ) dans la dernière ligne droite non sans avoir subi un léger contact.

Résultat de la course ELITE 1.

dapibus id, amet, felis id Aliquam libero facilisis dictum ipsum venenatis Lorem