Darlington – Et de trois pour Matt Kenseth

Matt Kenseth a remporté sa troisième victoire de la saison à l’occasion des Bojangles’ Southern 500 sur le Darlington Raceway. Wally Brown, son chef d’équipe pour cette épreuve remporte ainsi son premier succès dans la catégorie reine.

Cette victoire intervient quelques jours seulement après l’appel de la Joe Gibbs Racing ayant permis à l’écurie de Matt Kenseth de récupérer une partie des points perdus à l’issue de l’épreuve du Kansas.


Matt Kenseth : “Honnêtement je rêvais de gagner à Darlington. C’est pour moi la plus importante des victoires de ma carrière. Je suis déçu que Jason ne soit pas ici, c’est son équipe, mais Wally à fait du très bon travail en le remplaçant.”

Denny Hamlin deuxième, a assuré le doublé pour la Joe Gibbs Racing. La onzième épreuve de la saison aurait pu se terminer sur un triplé si Kyle Busch n’avait pas rencontré des problèmes de pneumatiques dans les derniers tours.

Kenseth a pris la tête de l’épreuve au 355ème des 367 tours en dépassant Kyle Busch qui a alors commncé sa chute au classement, pour finalement se classer sixième. Kenseth s’impose finalement avec 3,155 secondes sur son coéquipier, alors que Jeff Gordon, troisième décroche son trois-centième top-5 en carrière pour son sept-centième départ. Le pilote de la Hendrick Motorsports est le troisième pilote à atteindre cette marque de top-5 derrière Richard Petty et David Pearson.

Quatrième de l’épreuve, Jimmie Johnson acccentue son avance au classement général à quarante-quatre points sur Carl Edwards, septième.

Une neutralisation au tour 302 causée par Regan Smith, la deuxième des cinq de l’épreuve, a interrompu un cycle d’arrêt sous drapeau vert et a remis Juan Pablo Montoya dans le tour du leader. Harvick a profité du wave-around pour revenir dans le tour du leader, ce qui portait à onze le nombre de pilotes dans le même tour. Kyle Busch a mené 218 tours après avoir pris la tête à son frère Kurt au tour 74.

ultricies Praesent sed vel, id, diam risus velit,