Indy 500 – Essais libres 4 : Hinchcliffe prend le relai d’Andretti

La domination Andretti Autosport se poursuit puisqu’après Carlos Munoz et Marco Andretti c’est au tour de James Hinchcliffe de pointer en tête de la feuille des temps lors de la quatrième journée d’essais libres de l’Indy 500.

Toujours disputée par des températures fraîches et par la forte présence du vent, cette quatrième journée d’essais libres a permis aux pilotes Andretti Autosport de travailler sur leurs réglages “course” ainsi que d’acquérir de nombreuses informations sur le comportement de leurs monoplaces dans les turbulences aérodynamiques.

Ainsi Hinchcliffe a signé un tour en 224,210mph pour devancer J.R. Hildebrand dont le principal objectif était pour lui aussi d’évoluer autant que possible dans le sillage d’une, deux voire trois voitures.


En quatrième position, Helio Castroneves qui a réalisé son meilleur tour en 223,556mph, monte en puissance au fil des tours réalisés sur le Brickyard et se place comme le leader incontesté de l’écurie Penske par son expérience et ses trois succès dans l’antre de l’IndyCar.

Comme en 2012, les essais libres laissent entrevoir une domination Chevrolet comme en témoignent les neuf voitures présentes dans le top-10 et propulsées par le V6 américain. Seul pilote “Honda” dans le top-10, Josef Newgarden démontre une fois encore son habileté sur l’ovale le plus rapide du calendrier tout comme la maîtrise de son écurie qui parvient année après année à préparer des monoplaces compétitives pour cet évènement.

En revanche, le constat est moins flatteur pour le motoriste japonais qui a réalisé les 14 plus mauvais chronos alors que la plupart de ses écuries utilisaient déjà le moteur de qualification. Mais ne tirons pas de conclusion hâtive car en 2012, après avoir passé les essais libres dans l’ombre de Chevrolet, Honda avait su sortir le grand jeu au moment opportun pour remporter une nouvelle victoire grâce à Dario Franchitti. Reste maintenant à savoir si Chevrolet sera encore plus rapide une fois qu’ils installeront les blocs dédiés aux qualifications.

Pour rappel, deux séances d’essais sont prévues avec la configuration “course” concernant la pression de suralimentation du turbo (18,84Psi). Seulement vendredi, les écuries pourrons augmenter ce paramètre à 20,29Psi ce qui permettra d’observer des vitesses proche des 226mph.

Les temps de la quatrième journée d’essais libres.

consectetur ut Donec vulputate, id Lorem vel,