Charlotte – Kevin Harvick s’impose !

Vingt-huit, c’est le nombre de boucles passées en tête par Kevin Harvick à l’occasion des Coca-Cola 600 version 2013, disputés sur le Charlotte Motor Speedway. Cela peut paraître peu, mais dans ces vingt-huit tours il y a le plus important de tous, le dernier.

Harvick a battu Kasey Kahne lors d’un final sur douze tours grâce à deux pneumatiques extérieurs plus frais que son rival. C’est la seconde fois qu’Harvick remporte la plus longue épreuve du championnat. En effet, en 2011 il s’était imposé en ne menant que… deux tours.


Kasey Kahne prend la deuxième place de cette course qu’il a dominée en menant pas moins de 161 des 400 tours couverts. Le pilote Hendrick, bien parti pour devenir quadruple vainqueur des Coca-Cola 600 est finalement resté en piste lors de la dernière neutralisation alors que ses adversaires sont rentrer mettre des gommes neuves, ce qui lui a coûté la victoire.

Kasey Kahne : “Je savais que je serais en difficulté, car mes pneumatiques étaient chauds, pas les siens. J’avais battu Matt Kenseth de la même façon en début de course.”

Le top-10 de la course est finalement complété par Kurt Busch, Denny Hamlin, Joey Logano, Ryan Newman, Tony Stewart, Clint Bowyer, Martin Truex Jr. et Marcos Ambrose.

L’épreuve a été marquée par de nombreuses casses moteurs, notamment celles de Kyle Busch et Dale Earnhardt Jr., ce dernier envoyant même certains de ses adversaires au tapis, dont Greg Biffle, du fait du fluide répandu par la casse du V8.

Un accident impliquant Brad Keselowski et Danica Patrick a mis fins aux espoirs du champion sortant de décrocher son premier succès lors des Coca-Cola 600.

Le drapeau rouge a été sorti à trois reprises par les officiels, dont deux fois lors d’une même neutralisation à cause de câbles de la chaîne de télévision FOX étant tombés sur la piste, une scène cocasse que les pilotes ne manqueront pas de tourner en dérision en conférence de presse. Dans cet incident trois spectateurs ont été blessés. Un passage par l’hôpital n’a révélé aucun problème pour ces trois personnes.

Enfin, la troisième et dernière interruption de course au drapeau rouge s’est tenue au tour 325 suite à un accident impliquant Mark Martin, Jeff Gordon et Aric Almirola, ce dernier tentant de prendre l’avantage sur les deux premiers cités à l’intérieur.

libero. accumsan elementum in id, ut quis nunc Praesent libero