Course #1 : Deuxième victoire en carrière pour Mike Conway

Pour le premier “Double-Header” de la saison, la course #1 à Detroit nous a offert un spectacle de qualité. Disputée par une météo clémente qui a épargné les pilotes après la pluie de vendredi, cette manche a permis aux pilotes de faire étalage de leurs talents d’équilibristes sur cette piste bosselée et glissante.

Parti depuis la première ligne suite à la pénalité de dix places infligée au Poleman Dario Franchitti pour avoir changé de moteur à Indianapolis, Mike Conway n’a fait qu’une bouchée d’E.J. Viso alors à ses côtés au premier virage. Au volant de sa Dallara-Honda numéro #18 de l’écurie Dale Coyne Racing, le Britannique a mené une course parfaite digne des plus grands. Tantôt incisif puis économe, Conway a surtout réussi à ménager ses pneus qui étaient clairement le facteur “clé” de cette course.

En effet à l’instar de ce que l’on peut observer en Formule Un (avec une usure bien moindre pour les Firestone), les pneumatiques tendres avaient tendance à faiblir à partir de 15 tours couverts. Cette variables a été parfaitement maîtrisée par l’écurie de Dale Coyne qui au final a remporté sa troisième course en carrière et qui a également placé sa deuxième monoplace sur le podium à la troisième position derrière Ryan Hunter-Reay et juste devant Scott Dixon, Helio Castroneves et Dario Franchitti qui accroche son troisième top-10 de la saison.


Conway a pris la tête sur Hunter-Reay lors du 44ème tour au virage 3 puis s’est envolé au point de mener pas moins de 47 tours alors qu’il n’en avait mené que 31 dans sa carrière avant Detroit.

Du côté des favoris pour le titre, on ne peut pas dire que cette manche leur a souri. En effet, les deux leaders au championnat ont connu une course terrible à commencer par le leader Marco Andretti qui après avoir tapé le mur a dû rentrer aux stands au 48ème tour pour faire réparer sa monoplace. Du côté de son dauphin, la réussite n’était pas non plus présente. Auteur de la deuxième neutralisation de la course au 24ème tour suite à une panne d’essence, Takuma Sato a perdu gros dans l’affaire. Il devra se refaire dès demain pour ne pas sortir de la course au titre.

Enfin un mot sur les trois pilotes français engagés en signalant d’abord le nouveau coup du sort dont a été victime Sébastien Bourdais. Auteur d’une belle course qui le voyait remonter aux portes du top-10, le pilote Dragon Racing a été victime d’un problème au niveau de sa pédale d’accélérateur qui l’a forcé à rentrer aux stands pour abandonner. Le Français effectuait son 100ème départ en carrière. La course s’est montrée plus sage avec Tristan Vautier et Simon Pagenaud qui ont terminé respectivement 11ème et 12ème

Au soir de la première course les enseignements à tirer sont la prise de pouvoir de Castroneves au championnat sur Hunter-Reay pour trois petits points ainsi que le réveil de Honda qui comme en 2012 domine les débats sur les terres de Chevrolet dont le QG n’est à quelques kilomètres du circuit.

mattis Lorem nec Aenean ut sed