Marco Andretti en Pole à Milwaukee

Dans l’histoire de l’IndyCar, Milwaukee peut se conjuguer avec Andretti. En effet à la fois Mario et Michael ont marqué de leur empreinte cet ovale et ce dernier est même devenu le sauveur de l’évènement en devenant son promoteur l’année dernière.

Et l’histoire semble se répéter avec la troisième génération d’Andretti puisqu’après avoir signé la Pole Position en 2008, Marco a réédité cette performance hier lors des qualifications. Déjà le plus rapide lors des essais libres, l’actuel deuxième au championnat a confirmé sa bonne forme lors des qualifications. En réalisant deux tours à la moyenne de 170,515mph, le pilote de la Dallara-Chevrolet numéro #25 a devancé son coéquipier James Hinchcliffe de 25 millièmes de seconde !

La performance est encore plus impressionnante pour l’écurie Andretti Autosport qui a placé ses quatre voitures aux cinq premières places ! Seul Will Power décidément à l’aise lors des qualifications sur ovales cette année est parvenu à s’immiscer à la troisième position. L’Australien a battu à plate couture son coéquipier puisqu’Helio Castroneves n’a réalisé que le 18ème chrono, la faute à une voiture trop peu chargée aérodynamiquement.


Outre la domination Andretti Autosport, il faut signaler également la prise de pouvoir de Chevrolet sur Honda ce week-end. En effet, les sept premières positions sont occupées par quatre écuries motorisées par le constructeur américain tandis qu’Honda est relégué au second plan. Signe que les choses ne vont décidément pas pour le motoriste japonais, ses meilleurs représentants ne sont même pas issus de son écurie de pointe mais de celles aux moyens limités. Josef Newgarden (Sarah-Fisher Hartman Racing) a signé le huitième chrono et devance Simon Pagenaud et Tristan Vautier (Schmidt-Peterson Motorsports).

Mais alors où sont passés les pilotes Ganassi ? Dario Franchitti poleman l’année dernière continue de vivre une année en dents de scie puisque l’Ecossais n’a pu faire mieux que le 17ème temps, bien handicapé par une voiture qui manquait d’adhérence sur le train avant lors des essais et qui finalement en avait trop lors des qualifications. Son coéquipier Scott Dixon s’en tire mieux avec le 11ème temps tandis que Charlie Kimball, seul pilote de l’écurie satellite est le mauvais élève, relégué à la 22ème place…

Parmi les bonnes surprises de cette séance, signalons à nouveau l’excellente qualification d’E.J. Viso à la cinquième position qui réalise son sixième top-5 de suite ainsi que la très belle sixième position de Sebastian Saavedra qui offre à Dragon Racing sa meilleure qualification de l’année. Une nouvelle fois, le Colombien a battu Sébastien Bourdais dans l’exercice de la vitesse pure puisque le Français vainqueur ici-même en 2006 s’est qualifié 14ème.

neque. porta. libero libero. Lorem in lectus mattis dolor eleifend