Ryan Briscoe veut accrocher une victoire pour ses débuts au Mans

Contraint de quitter l’écurie de Roger Penske en Indycar à l’issue de la saison dernière, Ryan Briscoe n’a pas mis longtemps à retrouver un volant. Ainsi, l’Australien concluait un accord avec l’écurie Level 5 Motorsports pour piloter un prototype LMP2 en ALMS aux côtés du patron-pilote Scott Tucker et de Marino Franchitti. Des débuts victorieux pour Briscoe, puisque son équipe s’imposait à l’issue du tour d’horloge floridien, qui lui permettait de s’assurer un volant avec sur l’année en ALMS avec Level 5 en duo avec Scott Tucker.

Troisième à Long Beach, puis à nouveau vainqueur à Monterrey, Ryan Briscoe semble avoir pris ses marques au volant de la LMP2. Rappelons également qu’il avait piloté la redoutable Porsche RS Spyder LMP2 alignée par l’écurie Penske il y a quelques années en ALMS, avec plusieurs victoires à la clé.

Cette fois, Briscoe – qui a disputé les Indy 500 en mai dernier avec le Ganassi Racing -, s’apprête à découvrir un autre monument du sport automobile : les 24 Heures du Mans. L’écurie Level 5, qui occupe logiquement la première place du championnat LMP2 en ALMS, aborde la grande classique mancelle pour la troisième année consécutive. En 2011, l’écurie de Scott Tucker avait décroché la troisième place de sa catégorie pour ses débuts. L’an passé en revanche, la structure basée à Madison, Wisconsin, avait été contrainte à l’abandon après avoir rencontré plusieurs ennuis techniques.

Ryan Briscoe semble porter chance aux hommes de Scott Tucker. Les Américains réaliseront-ils l’exploit au Mans, un an après la victoire en LMP2 d’une autre structure US, le Starworks Motorsport ?

at eleifend libero dapibus et, pulvinar lectus luctus elementum efficitur.