Iowa Corn Indy 250 : présentation

Pour la septième fois de son histoire, l’IndyCar se rend sur le petit ovale de l’Iowa Speedway dans le cadre cette année du dixième rendez-vous du championnat. Généralement riche en spectacle par la nature du circuit favorisant les bagarres à tous les étages, la course devrait nous offrir un spectacle d’encore meilleure qualité cette année puisque désormais, les “Heat Races” rapporteront des points précieux dans l’optique du titre.

Car si le week-end comportera bien une séance de qualification traditionnelle, elle ne servira uniquement qu’à déterminer la grille de départ de ces courses qualificatives. Ainsi la Course #1 comportera les voitures qualifiées aux positions paires depuis la huitième place et déterminera les positions paires de la grille de départ de la course de 250 tours à partir de la 12ème position. A noter que les deux premiers de la course seront transférés dans la Course #3.

La Course #2 comportera les voitures qualifiées aux positions impaires depuis la neuvième place et déterminera les positions impaires de la grille de départ de la course de 250 tours à partir de la 11ème position. A noter que les deux premiers de la course seront transférés dans la Course #3.

La course #3 comportera les voitures qualifiées aux six premières places ainsi que les pilotes repêchés grâce aux deux premières courses. Cette manche déterminera le Poleman ainsi que les cinq premières lignes de la grille de départ. Ce format unique de qualification récompensera les 12 premiers pilotes par des points allant de 9 attribués au Poleman, jusqu’à 1 distribué aux 11ème et 12ème.

Dans la lutte pour le titre, cette course pourrait à nouveau chambouler le classement. Si Helio Castroneves occupe toujours la tête du championnat, il se pourrait qu’un pilote Andretti Autosport la lui chipe ce week-end. En effet, l’écurie Andretti Autosport s’est toujours montrée à l’aise sur cet ovale très particulier comme en témoigne la liste des derniers vainqueurs : Ryan Hunter-Reay (2012), Marco Andretti (2011), Tony Kanaan (2010). A cela, il faut ajouter que le Team Penske n’est jamais parvenu à trouver la clé du succès sur cette piste malgré deux Pole Positions dont la dernière remonte à 2010 grâce à Will Power.


L’oeil du pilote :
L’Iowa Speedway est un circuit atypique dans la panoplie des circuits américains. En effet, il possède une double caractéristique. Tout d’abord, il appartient à la catégorie des “petits ovales” puisqu’il ne mesure que 0,875mile. Sa configuration permet d’assister à des courses toujours animées avec de l’action sur tout le tour du circuit. Ensuite, en lieu et place des traditionnels virages plats, propres aux petits ovales de l’IndyCar, l’Iowa Speedway s’est doté de virages relevés entre 12 et 14°. Ceci favorise donc les hautes vitesses en courbes mais ne permettent pas aux pilotes de rester pied au plancher ce qui rend difficile le contrôle de leurs monoplaces en entrée de virage jusqu’au point de corde.

Très piégeur ces dernières années avec des voitures disposant davantage d’appuis aérodynamiques, l’Iowa Speedway se montre encore plus rude depuis l’arrivée de la Dallara-DW12 et de la réduction de l’appui aéro de 9% voulus par l’INDYCAR pour rendre la part belle au pilotage. La mise au point de la voiture est donc très difficile. La clé ici consiste d’abord à équilibrer la voiture sur le plan de l’adhérence mécanique afin de gérer au mieux les transferts de masse liés à la décélération en entrée de courbe ainsi que le banking. Après avoir mis au point les suspensions et les trains roulants, les ingénieurs pourront se pencher sur le plan aérodynamique en optimisant les réglages des ailerons.

Enfin sur le plan du pilotage, cet ovale demande tout d’abord un gros coeur. Avec des vitesses moyennes avoisinant les 180mph, il faut premièrement avoir une entière confiance dans sa voiture pour avaler les quatre virages de ce circuit. Ensuite, il est nécessaire d’adopter un style de pilotage très coulé pour gérer au mieux les transferts de masse en entrée de courbe. Pour cela, le travail sur le frein et l’accélérateur est primordial pour maîtriser les éventuelles dérives qui peuvent accompagner l’entrée de la voiture en courbe.

Vous l’aurez compris, piloter pendant 250 tours sur l’Iowa Speedway représente un réel défi mettant à l’épreuve aussi bien le physique que le mental.

La course : Iowa Corn Indy 250

La date et l’heure : Dimanche 23 juin à 14H30 (côte Est) soit 20H30 heure française.

Le circuit : Iowa Speedway, circuit ovale de 0,875 mile.

La distance : 250 tours soit 218,75 miles.

Poleman 2012 : Dario Franchitti

Vainqueur 2012 : Ryan Hunter-Reay

fringilla neque. Sed velit, tristique consequat. ut