Sonoma – Martin Truex Jr. six ans après

Martin Truex Jr. a mis fin à une série de 218 courses sans la moindre victoire en NASCAR Sprint Cup Series, remportant ainsi sa seconde course dans la division reine de la NASCAR à l’occasion des Toyota/Save Mart 350 sur le Sonoma Raceway en Californie. Cette série d’épreuve disputées entre deux victoires est la seconde plus longue dans l’histoire de la série derrière Bill Elliott qui en 2001 à Homestead avait mis fin à 226 courses sans victoire.

Ce n’est pas la première victoire du pilote de la Michael Waltrip Racing sur un circuit routier dans une série nationale de la NASCAR, puisqu’en 2005 il avait remporté l’épreuve de Nationwide disputée à Mexico City.


Parti de la première ligne Marcos Ambrose a mené les dix-huit premiers tours disputés sous une légère pluie. Kurt Busch s’est ensuite emparé de la tête de l’épreuve avant de connaître une mésaventure lors de sono premier arrêt, puisqu’il a été contrôlé en excès de vitesse en repartant de son emplacement. La sanction est tombée immédiatement, un passage par la voie des stands en guise de pénalité.

Malgré cette sanction Kurt Busch a su revenir dans le tour du leader dans un premier temps, puis remonter ses adversaires un à un pour terminer en quatrième position. Un autre pilote a lui aussi connu une mésaventure avec les stands en rentrant alors que ceux-ci étaient fermés, il s’agît de Jeff Gordon qui a logiquement été pénalisé. Comme Busch, le quintuple vainqueur de l’épreuve est remonté jusqu’à la première place avant de s’arrêter de nouveau et repartir en milieu de peloton. Le pilote Hendrick termine finalement en deuxième position.

Double vainqueur sur circuit routier en NASCAR Sprint Cup Series, Juan Pablo Montoya a franchi la ligne d’arrivée en trente-quatrième position suite à une panne d’essence dans le dernier tour alors qu’il occupait la deuxième place à plus de huit secondes de Truex sous le drapeau blanc.

Derrière Truex et Gordon, le top-10 est composé de Carl Edwards, Kurt Busch, Clint Bowyer, Kasey Kahne, Marcos Ambrose, Jimmie Johnson et Kevin Harvick.

Vainqueur en 2008 à Sonoma, Kyle Busch a connu une épreuve très difficile, terminant finalement en trente-cinquième position après plusieurs tête à queue dont un suite à un contact avec Juan Pablo Montoya en début d’épreuve, puis un autre avec Carl Edwards dans la seconde partie.

Alors qu’il restait sur quatre top-10 consécutifs, Tony Stewart n’a pu faire mieux que vingt-huitième malgré ses aptitudes sur les circuits routiers, lui qui compte deux victoires à Sonoma et cinq à Watkins Glen.

Au classement général Jimmie Johnson conserve les commandes, mais cède six points à son dauphin Carl Edwards pour ne compter que vingt-cinq points d’avance avant la dix-septième épreuve qui se déroulera sur le Kentucky Speedway.

venenatis, Praesent sem, dolor libero felis vel, Nullam ut quis,