Des 24 Heures difficiles pour le Level 5 Motorsport

Troisième des LMP2 dès sa première participation aux 24 Heures du Mans, l’équipe Level 5 Motorsport avait été contrainte à l’abandon en 2012. Cette année, la structure de Scott Tucker espérait bien renouer avec le podium dans la Sarthe, où Tucker et Marino Franchitti, les deux titulaires et hommes forts de l’American Le Mans Series en LMP2, étaient rejoints pour l’occasion par Ryan Briscoe tout comme à Sebring, le pilote australien effectuant à cette occasion ses débuts dans la Sarthe.

Mais, rapidement, la prestation des trois hommes allait s’avérer compliquée. Après des qualifications difficiles, la HPD tenait pourtant le rythme des leaders de la catégorie en course, évoluant un temps en troisième position. Mais une crevaison, puis plusieurs arrêts aux stands suite à des problèmes moteurs, ont fait chuter le prototype japonais de l’écurie basée à Madison, Wisconsin. La voiture du Level 5 demeurait même dans son box durant un long moment en fin de course, avant de reprendre la piste pour terminer tout de même l’épreuve.

Au final, même si la voiture du Level 5 coupait la ligne d’arrivée, sa distance parcourue (242 tours, soit 146 de moins que l’Audi R18 victorieuse), ne lui permettait pas d’être classée.

Désormais, toute l’équipe doit se remotiver pour l’American Le Mans Series à Lime Rock, où Scott Tucker et Marino Franchitti tenteront de conserver leur couronne LMP2 face à l’autre HPD, celle du team Extreme Speed Motorsport.

consequat. libero Curabitur Aliquam Praesent in luctus quis at libero.