[INTERVIEW] Kévin Vernaz : ‘Un top-5 à Magny-Cours est envisageable’

US-RACING : Après un week-end de reprise à Brands Hatch, quel bilan tires-tu ?

Kévin Vernaz : Mon bilan est mitigé. En termes de résultats bruts, c’est évident que je suis déçu puisqu’avec une 16ème place en qualif, une 12ème lors de la course courte et une 14ème en course longue, je ne peux pas me montrer satisfait. Pour autant, si l’on s’intéresse plus en détail aux chronos, on constate que je me suis amélioré durant le week-end puisque lors de la dernière manche, je réalise le huitième meilleur tour en course à trois dixièmes de Simon Escallier qui est le champion OPEN en titre en Euro-RACECAR NASCAR.

US-RACING : Quelle a été l’ambiance dans l’équipe ? Avec tes équipiers ?

KV : L’ambiance dans l’équipe est très bonne. Nous avons un excellent groupe de personnes. J’ai apprécié faire la connaissance de nos mécanos qui sont tous très impliqués et l’ensemble de mes équipiers se sont montrés très disponibles pour échanger des informations après chaque manche. Cela représente bien l’esprit de Performance Engineering, nous formons une équipe et l’objectif est d’amener les six voitures dans le top-10. Pour cela, nous devons donc tous bien collaborer en échangeant non informations. Avant d’intégrer l’équipe je connaissais un peu Simon (Escallier) pour avoir discuté avec lui cet hiver à propos d’un engagement en Euro-RACECAR mais nous avons réellement fait connaissance à Brands Hatch où nous avons pu discuter plus longuement. C’est vraiment un pilote génial avec une bonne mentalité et qui a un instinct d’attaquant incroyable. Il n’y a qu’à regarder ses départs pour s’en rendre compte !

US-RACING : Que vas-tu changer dans ton approche du comportement de la voiture pour Magny-Cours ?

KV : Après avoir regardé encore et encore mes caméras embarquées, je me suis aperçu que mon principal défaut était revenu, c’est-à-dire que je n’étais pas assez doux à la remise des gaz. Cela a tendance à rendre la voiture plus nerveuse en courbe et en sortie de virage et coûte quelques dixièmes. Pour Magny-Cours, je devrai donc garder ça à l’esprit lors des premiers essais. Après concernant la mise au point de la voiture, nous allons revenir à une configuration symétrique sur le carrossage des roues avant mais ce sera le seul changement sur le châssis par rapport à Brands Hatch, du moins dans un premier temps… L’équipe a fait un très gros travail de préparation moteur afin de compenser l’handicap observé en Angleterre. Je suis donc impatient de goûter au fruit de leur travail !

US-RACING : Tu connais bien le tracé nivernais pour y avoir déjà roulé en Legends Cars, quel résultat vises-tu ?

KV : Effectivement ce sera ma troisième participation à ce meeting. J’adore cette piste qui offre un joli mélange d’exercices du point de vue pilotage. Elle est composée de longues lignes droites où le draft joue un rôle important, de courbes en appui, de chicane très rapides, de gros freinages. On s’amuse vraiment sur ce circuit. Comme annoncé lors de mon engagement avec Performance Engineering, mon objectif principal à Magny-Cours est d’intégrer le top-5. L’année dernière au volant d’une excellente voiture, j’ai démontré être capable de le faire. Ce week-end après avoir piloté la voiture #11, je serai dans la #19 aux côtés de Simon Escallier qui a déjà démontré que son matériel était rapide. Maintenant, il faudra aussi composer avec la météo qui prévoit de la pluie ce week-end et qui pourrait venir chambouler nos plans.

US-RACING : Comment t’es tu préparé tant physiquement que mentalement entre ces deux courses ?

KV : Physiquement, je pense m’être bien préparé déjà à Brands Hatch ! Cette piste est physique et m’a aidé à faire travailler des muscles dans une condition que l’on ne rencontre qu’au volant d’une voiture notamment dans les mains, les biceps. Je m’étais déjà bien préparé avant Brands Hatch et je me suis entretenu ensuite principalement en jouant au tennis et en faisant quelques exercices comme des pompes ou des abdominaux. Mentalement, je me suis simplement remémoré le meeting de 2012 où j’ai vraiment bien performé ainsi que tous les efforts que ma famille et moi avons consentis pour en arriver là. Cela aide à se bâtir un mental d’acier.

US-RACING : D’ailleurs, ta famille va-t-elle faire le déplacement dans la Nièvre pour te soutenir ?

KV : Malheureusement mes parents ne pourront pas être présents mais à l’inverse de Brands Hatch, ma petite-amie sera là ! D’un point de vue moral, c’est important qu’elle soit à mes côtés, elle m’aide à ne penser qu’à la course, me remotive si besoin, me rassure. Et puis je sais aussi que de ma Haute-Savoie natale, mes amis me soutiendront ! Si je roule cette année, c’est aussi grâce à eux et je souhaite leur offrir le meilleur résultat possible pour les remercier de m’avoir toujours soutenu dans ma passion !

US-RACING : Selon les résultats à Magny-Cours, as-tu une possibilité de participer à plus de courses cette année en Legends Cars Cup ?

KV : Au moment de l’accord, il était clair que le programme serait composé de deux meetings uniquement. Maintenant Wait and See mais j’espère que ces deux meetings nous aurons permis à Olivier (Cazenave, le Directeur de l’écurie. Ndlr) et moi-même d’établir une bonne relation pour préparer une collaboration future…

Les meilleurs moments du meeting de Magny-Cours seront à retrouver sur Motors TV samedi 6 juillet à 16h00.

justo massa neque. tristique velit, Lorem porta. fringilla suscipit dolor quis lectus