Pocono INDYCAR 400 Fueled by Sunoco : présentation

Pour la première fois depuis 1989, Pocono va revoir les monoplaces de l’IndyCar dans le cadre d’une compétition officielle. Ce tri-ovale de 2,5 miles a accueilli l’IndyCar de 1971 à 1989 et a vu de grands noms s’imposer sur son tracé dont A.J. Foyt, Rick Mears, Al Unser, Mario Andretti et
Johnny Rutherford. Fait rare, aucun pilote du plateau 2013 n’a disputé de course en IndyCar sur ce tracé et seul Dario Franchitti a roulé en compétition lorsqu’il évoluait en NASCAR Sprint Cup en 2008.

Le retour de cet ovale a également permis à la série de réinstaurer le fameux “Triple Crown” composé des trois courses se disputant sur Superspeedway à savoir les 500 Miles d’Indianapolis, Pocono et Fontana. A ce titre, si un pilote parvient à gagner ces trois épreuves, il remportera un chèque d’un million de dollars ! De quoi donner des ailes à Tony Kanaan qui en remportant pour la première fois de sa carrière l’Indy 500 peut désormais rêver de succès en Pennsylvanie ce qui lui garantirait au minimum un chèque de 250 000 dollars. Jusqu’à cette année, seul Al Unser a réussi cet exploit en 1978 grâce à ses succès obtenus à Indianapolis, Pocono et Ontario.

Pour autant, d’autres pilotes viendront se mêler à la lutte pour la victoire à commencer par le leader du championnat Helio Castroneves. Déjà triple vainqueur de l’Indy 500, le Brésilien est toujours à l’aise sur les superspeedways et aura à cœur de remporter cette course que son écurie Penske a dominée à sept reprises (Mark Donohue-1971 ; Tom Sneva-1977 ; Bobby
Unser-1980 ; Rick Mears-1982, 85, 87 et Danny Sullivan-1989).

Parmi les autres favoris, Marco Andretti tentera de remporter sa première victoire cette année sur une piste qui a sacré son grand-père, Mario, en 1986.


L’oeil du pilote :
Les spécialistes de la NASCAR le savent, Pocono est une piste atypique. Composée de trois virages tous différents les uns des autres, ce tracé est un casse-tête sur le plan de la mise au point.

En effet le premier virage très long et incliné s’apparente à une courbe tirée du Michigan. Pour la négocier au mieux, il faut disposer d’une voiture stable à l’inverse du second virage qui est une simple cassure et qui nécessite d’avoir une monoplace vive. Enfin, le virage n°3 ramenant la voiture sur la ligne droite de départ rappelle les courbes de Milwaukee ou du New Hampshire et demande des appuis suffisants pour compenser l’absence d’inclinaison.

La course : Pocono INDYCAR 400 Fueled by Sunoco

La date et l’heure : Dimanche 7 juillet juin à midi (côte Est) soit 18H heure française.

Le circuit : Pocono Raceway, circuit ovale de 2,5 miles.

La distance : 160 tours soit 400 miles.

Dernier poleman (1989) : Emerson Fittipaldi

Dernier vainqueur (1989) : Danny Sullivan

Donec massa ut Aenean tristique commodo et, neque. odio id ultricies quis,