Daytona – Matt Kenseth en patron, le championnat relancé

Lors de la dernière relance survenue à deux tours à faire et alors qu’il était leader, Matt Kenseth avait un choix cornélien à faire, soit prendre la ligne extérieure du Daytona International Speedway sur laquelle il était le plus à l’aise tout au long de ces Subway Firecracker 250, soit il choisissait la ligne intérieure privilégiant ainsi sa relation de travail avec James Buescher.

Les deux hommes travaillant ensemble depuis près de vingt tours au moment des faits, c’est cette option qui a été privilégiée par le pilote de la Joe Gibbs Racing, bien lui en a pris puisqu’il décroche là sa vingt-septième victoire dans la deuxième division de la NASCAR.


Grâce à l’aide de Buescher, Kenseth a pu s’extirper du peloton pour aller chercher la victoire au terme des 101 tours d’une épreuve qui s’est terminée sous le régime du green-white-checkered-flag.

Matt Kenseth : “Avec Buescher qui me poussait, nous avions beaucoup de vitesse, cela a été important pour moi à l’heure du choix. Je voulais être sûr qu’il resterait collé à moi. Il a fait du très bon travail en me poussant jusqu’au bout. C’est super d’être de retour en Nationwide. C’est toujours spécial de gagner à Daytona.”

Buescher doit se contenter de la deuxième place, devant Elliott Sadler, Kurt Busch et l’auteur de la pole position, sa sixième de suite sur ovale cette saison, Austin Dillon. Après avoir dominé la majorité de la course en menant 61 des 101 tours, Sam Hornish Jr. termine à une décevante septième place.

Salder remporte les 100 000 dollars du Dash 4 Cash et est également éligible pour la deuxième épreuve de cet évènement la semaine prochaine au même titre que Dillon, Kyle Larson et Hornish.

Ce succcès de Kenseth en Nationwide est son premier depuis mai 2011 et une épreuve de Charlotte. Il n’avait fait que sept départs depuis, mais pas le moindre en 2012 pour sa dernière saison au sein de la Roush Fenway Racing.

Joey Logano a passé les trois premiers quarts de la course à pousser son coéquipier Hornish, en conséquence de quoi, après 74 tours, le pilote de la Ford Mustang n°12 avait coupé la ligne d’arrivée à cinquante-six reprises en tête.

Au tour 78 Logano s’est retrouvé leader à la sortie des stands, alors qu’Hornish s’est retrouvé sans partenaire ce qui lui a fait perdre de nombreuses places. Logano s’est alors laissé décrocher volontairement pour aider son coéquipier et les deux pilotes sont revenus de manière aisée se placer en tête du peloton.

Au tour 83 le duo Penske était de retour en tête avant de se faire déposséder de leur bien un tour plus tard par le tandem Kenseth/Buescher. C’est à cet instant que le drapeau jaune est sorti suite à l’arrêt de Mike Wallace dans la ligne droite arrière, provoquant ainsi la troisième neutralisation de la course.

Trois tours après la relance qui est intervenue au tour 91, un accident impliquant six pilotes dans le virage n°4 dont Travis Pastrana et Cole Whitt, a contraint les officiels à sortir le drapeau rouge pendant pratiquement dix minutes pour nettoyer la piste.

Le leader du classement général, Regan Smith, s’est classé huitième et conserve six points d’avance sur Sam Hornish Jr.. Elliott Sadler est troisième à quatorze points, suivent Justin Allgaier à quinze et Austin Dillon à dix-sept unités pour le top-5.

mattis eleifend id Nullam facilisis ut elementum venenatis dapibus commodo nunc risus.