ALMS : Muscle Milk Pickett Racing s’impose à Lime Rock

Il s’agit de la troisième victoire consécutive pour la paire allemande en ALMS, qui prend le large au classement du championnat LMP1. Pourtant, même en l’absence des Lola Toyota de l’écurie Rebellion (la structure suisse préfère se concentrer sur le développement de son propre châssis LMP1 pour le WEC l’an prochain), la victoire ne fut pas si aisée pour le Muscle Milk Pickett Racing. Cette fois, l’adversité est venue de la Lola-Mazda Coupé du Dyson Racing, qui a longtemps contesté la victoire au prototype japonais avant de perdre un temps précieux aux stands suite à des problèmes de refroidissement. Malgré tout, la deuxième place de Chris Dyson et Guy Smith apporte ses premiers points de la saison au Dyson Racing.

La bataille fut rude en LMP2, ou le Level 5 Motorsport et le Extreme Speed Motorsport se sont livré une bataille acharnée, qui s’est terminée par la victoire du HPD ARX-03b de Ryan Briscoe et Scott Tucker. Un final controversé, puisque Briscoe s’est emparé du commandement après avoir envoyé en tête-à-queue la HPD ARX-03b de l’écurie Extreme Speed pilotée par Guy Cosmo, alors en tête. Malgré une pénalité qui leur octroyait seulement les points de la troisième place, Briscoe et Tucker conservait la victoire, leur troisième de la saison, devant Cosmo et Scott Sharp.

Duncan Ende et Bruno Junqueira se sont de lors côté imposés dans la catégorie PC au volant de leur Oreca 09 de l’écurie RSR Racing.

En GT, BMW a raflé les honneurs, avec la victoire de la Z4 de l’écurie RLL pilotée par Dirk Müller et John Edwards devant la Corvette C6.R officielle de Jan Magnussen et Antonio Garcia et la Porsche 911 GT3 RSR Core Autosport pilotée par Patrick Long et Tom Kimber-Smith. Au classement du championnat GT, Dirk Müller pointe désormais en tête.

Enfin, c’est la Porsche 911 GT3 Cup du Alex Job Racing qui s’est imposé dans la catégorie GTC. A noter la mésaventure de Nicolas Armindo, seul Français engagé sur l’épreuve, et qui a été contraint de jeter l’éponge avant la fin de son relais, totalement déshydraté en raison du disfonctionnement de son système de refroidissement de combinaison. Avant cela, le pilote alsacien avait tenu la dragée haute aux spécialistes américains, jouant pendant quelques tours la première place de la catégorie GTC.

La prochaine manche se disputera dans quinze jours sur le circuit de Mosport, au Canada.

velit, Praesent risus eleifend elit. commodo ut diam id, Praesent in