Daytona – Jimmie Johnson s’impose de nouveau

Jamais dans l’histoire de la NASCAR un pilote avait remporté les deux courses de Sprint Cup comptant pour le championnat à Daytona depuis l’instauration des plaques de restriction. C’est désormais chose faite avec la victoire de Jimmie Johnson qui devient le premier pilote depuis Bobby Allison en 1982 à gagner les Daytona 500 puis les Coke Zero 400 sur le Daytona International Speedway au cours d’une même saison.

Cette dix-huitième course de la saison aura été sauvage, comme en témoigne le dernier tour de la course qui a connu à lui seul deux accidents, un dans le virage n°2, l’autre sous le drapeau à damier.


Alors que Johnson coupe la ligne d’arrivée à l’issue d’un green-white-checkered flag l’arrière du peloton est victime d’un crash. Tony Stewart termine deuxième devant Kevin Harvick, Clint Bowyer et Michael Waltrip pour le top-5.

Johnson a dominé cette course bouclant 94 des 61 tours en tête de l’épreuve et n’a pas flanché lors des différents restarts qui ont composé cette fin de course.

Ce quatrième succès de la saison lui permet de rattraper Matt Kenseth alors qu’il signe du même coup sa soixante-quatrième victoire en carrière dans la discipline. Au classement général il devance Clint Bowyer de 49 points à huit courses de la fin de saison régulière à Richmond.

Jimmie Johnson : “Nous avions une super voiture. C’est difficile de dominer sur les ovales à plaques. J’ai montré que j’étais fort dès le départ et beaucoup de gars ont voulu bosser avec moi ce qui m’a aidé. Je ne sais pas si j’ai vraiment pris une mauvaise décision ce soir, je suis fier de cela.”


Leader lors de la relance du tour 133, Johnson est resté en tête jusqu’à l’accident du tour 149 impliquant notamment Denny Hamlin, Jeff Gordon, Matt Kenseth, AJ Allmendinger, Dave Blaney et David Reutimannn.

Cet accident a contraint les officiels à interrompre la course au drapeau rouge pendant plus de huit minutes. Deux tours après la relance Ambrose est parti à la faute alors qu’il était troisième emmenant avec lui Kasey Kahne.

Troisième sous le drapeau à damier, Kevin Harvick se voyait bien remporter l’épreuve estivale de Daytona et s’est ainsi montré très déçu après l’arrivée.

Kevin Harvick : “Nous n’avons pas gagné. C’était notre attente en arrivant ici. Je suis déçu, car nous étions en bonne position. Le n°15 était un bon pousseur par rapport à ce que nous avions vu précédemment, mais c’est difficile de se plaindre.”

Kyle Busch a terminé la course en douzième position malgré son implication dans un accident du dernier tour. Truex, vainqueur il y a deux semaines doit se contenter de la quarante-et-unième place cette semaine et sort du top-10.

libero Praesent ut elit. eget Aliquam neque. ut