Tours – Gabillon encore une fois au dessus du lot

Qui pouvait battre Frédéric Gabillon ce week-end sur le Tours Speedway en NASCAR Whelen Euro Series catégorie OPEN ? Personne visiblement tant le pilote Rapido Racing by Still a dominé son sujet. Il s’impose après avoir mené la majorité des 110 tours qu’a finalement compté l’épreuve suite à un green-white-checkered flag pour terminer sous drapeau vert.

Alors qu’Eric Hélary a été pendant longtemps deuxième en protection de son pilote, c’est finalement Willy Boucenna qui prend la deuxième place du podium, alors que pour son anniversaire Yann Zimmer monte sur la boîte grâce à un dernier tour de folie qui l’a vu gagner quatre positions.


Frédéric Gabillon : “Nous avions une très bonne voiture surtout lors des longs runs. Je remercie mes mécaniciens ainsi que mon ingénieur qui ont fait un travail formidable tout au long de week-end. Notre voiture est vraiment très rapide.”

Alors qu’Ander Vilarino était à la lutte avec Romain Iannetta pour la dernière place sur le podium dans le dernier tour, les deux pilotes se sont touchés ce qui a permis à certains de s’infiltrer, dont le plus opportuniste d’entre-eux Yann Zimmer.

Yann Zimmer : “Je n’ai pas compris ce qui s’est passé devant moi. La porte s’est ouverte d’un coup. La saison commence lors des qualifications de Monza puisqu’en playoffs tous les points seront doublés. L’erreur sera interdite.”

Anthony Garbarino et Nicolo Rocca complètent le top-5 de cette course alors que Vicent Gonneau, Rick Crawford, Ander Vilarino, Romain Iannetta et Bruno Causin sont dans les dix premiers.

Alors qu’il était en deuxième position en fin de course et qu’il souhaitait protéger son pilote, Eric Hélary a quelque peu louper son accélération lors d’une relance ce qui a permis à certains pilotes de s’infiltrer. Le champion 2011 s’est alors rabattu à l’intérieur dans le virage n°33, mais Max Papis avait déjà engagé le train avant de sa voiture. Les deux hommes se sont touchés et ont créé une nouvelle neutralisation.

Hélary a pu repartir et se classe finalement onzième alors que le fantasque italien a été contraint de repasser par la voie des stands pour réparer sa carrosserie bien endommagée sur le flan droit.

commodo felis dolor efficitur. nec fringilla