ALMS : Le calvaire de Nicolas Armindo

Le pilote alsacien, qui était associé au Vénézuélien Henrique Cisneros sous les couleurs du NGT Motorsport au volant d’une Porsche 911 GT3 Cup de la catégorie GTC, a vécu un véritable calvaire lorsque son système de refroidissement sous sa combinaison connaissait un disfonctionnement.
.

Sous une chaleur accablante (plus de 35°C dans l’air), et sur une piste au rythme soutenu et relativement bosselée, le Colmarien avait réalisé un extraordinaire début de relais. Après que son équipier Cisneros a pris le départ en 6e position de la catégorie, ce dernier pointait au 5e rang lorsqu’il cédait le volant à son acolyte. Ce dernier enchaînait des tours canon, et remontait position après position, au point d’aller inquiéter la 911 GT3 du Flying Lizard pour la première place des GTC au bout de quelques tours.

Stabilisé au deuxième rang, Nicolas Armindo s’apprêtait à décrocher un bon podium pour son équipe, et des points précieux pour Henrique Cisneros, leader du classement de la catégorie, lorsqu’il était contraint de jeter l’éponge à 30 mn de l’arrivée, à bout de forces. Après s’être extrait difficilement de sa voiture, le Haut-Rhinois mettait ensuite une bonne heure à reprendre ses esprits, assis dans les stands.

« C’était horrible… La connexion du système de refroidissement de la combinaison a rencontré un problème lors du changement de pilote. L’eau fraîche qui devait circuler sous ma combinaison s’est transformée en eau stagnante, de plus en plus chaude. Au bout d’un moment, j’avais l’impression d’être dans un four, mon visage me brûlait, je n’avais jamais ressenti ça avant ».

« J’en pleurais dans la voiture, je n’en pouvais plus. Je ne pouvais pas faire autrement que laisser le volant à Henrique. C’est vraiment rageant car nous étions dans le coup, et la deuxième place nous tendait les bras. Malgré tout, j’espère retrouver le NGT Motorsport à l’avenir… »

Pour couronner le tout, Henrique Cisneros était accroché par la Porsche n°44 du Flying Lizard pilotée par Dion von Motke à quelques minutes de l’arrivée. Le Vénézuélien conserve tout de même la tête du classement GTC pour un petit point.

amet, accumsan ut libero dolor. sit mattis