La NASCAR a-t-elle protégé l’intérêt du championnat ?

Seize équipes contrôlées en infractions à Daytona, mais pas une seule pénalité. À première vue la décision peut paraître surprenante. S’il a un temps été évoqué que l’absence de pénalité est dû au très grand nombres d’équipes contrôles en infraction que ce soit en Sprint ou en Nationwide, une autre hypothèse prend de plus en plus d’ampleur outre-Atlantique, la préservation de l’intérêt du championnat pour la fin de la saison régulière.

Qui mène actuellement le championnat avec quarante-neuf points d’avance sur Clint Bowyer et soixante-et-onze sur Carl Edwards ? Jimmie Johnson bien évidemment. Le quintuple champion faisait-il partie de ceux dont la voiture a été contrôle en infraction ? La réponse est négative. Pouvions nous en dire autant de ses deux poursuivant au classement ? Non.


Tant une pénalité pour Clint Bowyer que pour Carl Edwards aurait accentué l’avance de Johnson au classement général, ce qui aurait encore un peu plus réduit l’intérêt pour le titre honorifique de champion de la saison régulière tant le pilote de la Hendrick Motorsports est au-dessus de ses adversaires.

Johnson a une place moyenne en piste de 6,5, il est d’ailleurs le meilleur dans se domaine, tout comme au nombre de victoires cette année avec quatre succès, tout comme Matt Kenseth d’ailleurs. S’il a terminé à quatre reprises sur la Victory Lane, il a aussi perdu trois épreuves, ce qui lui aurait permis d’accentuer encore plus son avance.

Par le passé il a souvent été reproché à Jimmie Johnson d’être protégé par la NASCAR et à la NASCAR de ne pas taper trop fort sur les doigts de l’équipe n°48, mais en 2013 cette même équipe n°48 emmenée par son duo Jimmie Johnson/Chad Knaus, car ce dernier à un rôle important en tant que chef d’équipe, démontre qu’elle n’a besoin de personne pour dominer le championnat, même pas d’un petit coup de pouce de la NASCAR.

ipsum Curabitur id ut vel, eleifend nunc Nullam