Loudon – Le récital de Kyle Busch

Pour la septième fois en dix-sept courses cette année, quatorze pour lui, Kyle Busch a terminé sur la Victory Lane. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a dominé les CNBC Prime’s The Profit 200 sur le New Hampshire Motor Speedway pour décrocher sa septième victoire de la saison, permettant ainsi à son propriétaire, JD Gibbs, d’accentuer un peu plus son avance au classement.

Busch a mené à trois reprises pour 141 tours parcourus en tête. Dans les derniers instants de la course il a parfaitement résisté à Austin Dillon et Brian Vickers pour aller conquérir ce nouveau succès. C’est finalement Vickers qui termine deuxième avec soixante-trois tours menés. Les huit autre boucles ont été menées par un certain Matt Kenseth ce qui fait que seule la Joe Gibbs Racing a été vue en tête ce soir sur le Magic Mile de Loudon.


Dillon se classe finalement troisième devant Brian Scott et Michael Annett, ce qui fait que Vickers, Dillon, Scott et Annett sont éligibles pour la prochaine levée du Dash 4 Cash la semaine prochaine sur le Chicagoland Speedway.

Grâce à sa cinquième place Annett signe son meilleur résultat de la saison, qui était jusque là une treizième place à Dover, ainsi que son septième top-5 en carrière.

Le top-10 de la course est complété par Trevor Bayne, Sam Hornish Jr., Regan Smith, Matt Kenseth et le rookie Alex Bowman.

Parti pour signer un top-10 Elliott Sadler ne termine que dix-huitième après avoir été poussé en tête à queue par Regan Smith lors de la dernière relance. Les deux hommes se sont expliqués à l’issue de l’épreuve. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a déclaré à son homologue de la JR Motorsports qu’il ne gagnera jamais le championnat de la sorte. Smith a pour sa part affirmé à Sadler que celui-ci avait commencé quelque chose avec son pilotage que le pilote de la Chevrolet n°7 allait désormais terminer.

Cette manœuvre a une incidence au championnat, surtout pour Sadler qui se retrouve désormais en cinquième position à vingt-quatre points du leader… Smith. Le pilote de la JR Motorsports compte cinq longueurs d’avance sur Sam Hornish Jr., douze sur Dillon et vingt sur Justin Allgaier.

vel, dolor. Sed Praesent mattis amet, commodo elit. massa ut venenatis, suscipit