Une transparence, quelle transparence ?

Règlement, pénalités, officiels, tout y est passé pour que la transparence puisse faire son entrée en NASCAR avec pertes et fracas dès la saison prochaine. Si l’idée semble louable à la base, l’application ne devrait pas changer la face du monde.

Les officiels seront désormais polyvalents et non plus cantonnés à une même série. Après avoir officié en Sprint Cup un officiel pourra se retrouver en Nationwide ou en Truck la semaine d’après. Sur quels critères seront décidés les changements ? Mystère…


Réformer le système des pénalités, voilà le grand chantier de la NASCAR avec en point d’orgue un tableau mettant en relation la pénalité en fonction de l’infraction pour les écuries sanctionnées. Mais à l’exception de ce qui est arrivé à Daytona au début du mois, n’est-ce déjà pas le cas aujourd’hui ? Si évidemment.

En fait la NASCAR veut aller plus loin en simplifiant le processus d’appel ainsi qu’en nommant des personnes compétentes qui jugent les appels, à savoir des ingénieurs et des gens travaillant dans le monde de la NASCAR, en fait, comme aujourd’hui…

En 2014, ou en 2015 au plus tard la NASCAR mettra à disposition le règlement technique sur internet. Qui parmi les fans voudra se lire la cinq-centaine de pages concernant la Sprint Cup, puis une fois terminée, en faire de même avec la Nationwide, puis la Truck ? Peu de monde à coup sûr.

Le règlement, en tout cas dans ses parties les plus techniques, est destiné aux officiels ainsi qu’aux ingénieurs et non aux fans qui n’ont pas forcément à savoir que la section 20-12.8.1.B du règlement de la NASCAR Sprint Cup concerne la hauteur minimale à atteindre pour la partie avant des voitures.

En ce début de semaine la NASCAR a donc essayé de nous vendre quelque chose qui existait déjà, en somme ce fut une belle opération de communication à laquelle elle s’est livrée, rien de plus.

ipsum Praesent nunc libero libero. Praesent in