L’INDYCAR rend le bi-turbo obligatoire dès 2014

Depuis le retour des moteurs turbocompressés en IndyCar en 2012, les motoristes avaient jusqu’à aujourd’hui la liberté d’utiliser le système qu’ils souhaitaient concernant le type de turbo équipant leurs moteurs. Deux techniques différentes se sont opposées avec d’un côté le simple turbo utilisé par Honda face au bi-turbo choisi par Chevrolet.

En 2014, un seul système équipera les V6 2,2L de Chevrolet et Honda puisque l’INDYCAR rendra obligatoire l’utilisation d’un système bi-turbo à tous les motoristes. Cette décision bien que discutable est motivée par le désir des organisateurs d’assurer l’équité entre chaque compétiteur. En effet, dès les premiers tours de roues des nouvelles monoplaces au sortir de l’hiver 2012, il est apparut que le système à simple turbo de Honda procurait moins de puissance que son homologue américain.


Le moment de cette annonce coïncide avec la fin du cycle de deux ans de l’homologation des blocs moteurs actuels.

Voici les explications de Derrick Walker, Président de la Compétition :
Dans un effort de parité concernant les systèmes de turbo, rendre obligatoire un système bi-turbo simplifie nos efforts pour garantir une équité en termes de performances et des écarts faibles entre les participants.

Si la décision finale revient à l’INDYCAR, il est important de souligner que les deux motoristes ont été d’importants acteurs dans cette évolution du règlement puisqu’ils ont tous les deux émis le souhait de n’utiliser qu’un seul et même système.

Les deux motoristes ont démontré une volonté commune à n’utiliser qu’un seul système pour 2014, donc cela avait du sens de rendre obligatoire un bi-turbo qui garantira la performance que nous avons réussi à atteindre et que nous attendons des prochaines générations de moteurs d’autant plus que nous serons également en phase avec la technologie utilisée dans l’industrie automobile.

non libero. libero venenatis fringilla Phasellus Donec eleifend commodo ut