Enfin la victoire pour Jeff Gordon ?

Place après place Jeff Gordon remonte au classement général, tant et si bien qu’il pointe en dixième position après la vingtième épreuve de la saison disputée sur l’Indianapolis Motor Speedway. C’est la seconde fois cette année que le quadruple champion Sprint Cup est dans les dix premiers, l’autre fois c’était à l’issue de l’épreuve de Phoenix.

En début d’année le pilote de la Chevrolet n°24 a manqué de régularité dans ses résultats. Vingt-cinquième à Las Vegas, trente-quatrième à Bristol, troisième à Martinsville, trente-huitième au Texsa, troisième à Darlington, trente-cinquième à Charlotte, bref il y avait bien que dans l’irrégularité que Gordon était régulier.


Avec quatre top-10 lors des cinq dernières courses Jeff Gordon semble avoir retrouvé un semblant de régularité, mais les contre-performances pourraient lui coûter cher au soir de Richmond s’il n’a pas gagné de course d’ici là.

Cette semaine la NASCAR est à Pocono sur laquelle Jeff Gordon est le pilote le plus victorieux avec six succès, dont cette épreuve l’an dernier après être parti vingt-septième devenant ainsi le troisième pilote de l’histoire à s’imposer à Pocono malgré une qualification au-delà du top-25. Il est aussi celui qui a mené le plus grand nombre de tours sur l’ovale aux trois virages de la Pennsylvanie.

Entre Pocono, Watkins Glen, le Michigan, Bristol, Atlanta et Richmond, c’est-à-dire les six dernières pistes avant le début des playoffs il a un driver rating moyen de 97,3, mais aussi vingt-quatre victoires. Cependant, il ne s’est plus imposé à Richmond depuis 2000, au Michigan et Watkins Glen depuis 2001 et à Bristol depuis 2002, une éternité.

Donec leo. vel, dolor amet, felis