Pocono – Kasey Kahne était le plus fort

Kasey Kahne a remporté les GoBowling.com 400 sur le Pocono Raceway, apportant ainsi à la Hendrick Motorsports son quinzième succès l’atypique piste de Pennsylvanie, mais le pilote de la Chevrolet n°5 a tremblé jusqu’au bout pour décrocher son second succès de l’année.

Kasey Kahne : “C’était important de remporter cette course dans l’optique des playoffs. Vraiment, cela nous fait beaucoup de bien.”


Le vainqueur du jour n’a pas manqué d’avoir une pensée pour son ami Jason Leffler, décédé il y a quelques semaines de cela, dont la dernière course en NASCAR Sprint Cup Series s’était tenue sur cette même piste de Pocono en juin dernier quelques jours seulement avant son accident fatal.

Jeff Gordon termine donc deuxième après avoir pris la tête de l’épreuve lors de l’avant-dernière relance de la course suite à une neutralisation pour débris dans le virage n°2 à onze tours de l’arrivée alors que Kasey Kahne comptait plus de sept secondes d’avance sur Gordon, Dale Earnhardt Jr. était alors en troisième position.

À quatre tours du but, Matt Kenseth est parti à la faute forçant les officiels à sortir pour la neuvième et dernière fois le drapeau jaune. Si Jeff Gordon a parfaitement relancé à l’intérieur, il n’a pu lutter face à Kahne, qui l’a dépassé avec la manière dans le virage n°1 pour aller chercher la victoire.

Jeff Gordon : “Je suis évidemment déçu. J’ai fait une très bonne relance et j’ai protégé l’intérieur du virage n°1, mais Kasey est arrivé très fort à l’extérieur et je n’ai rien pu faire. Cependant, cela reste une très bonne opération sur le plan comptable.”

Gordon termine donc deuxième devant Kurt Busch. Les deux hommes avaient le même but aujourd’hui, devenir le troisième pilote de l’histoire de la Sprint Cup à s’imposer le jour de leur anniversaire. Ryan Newman et Dale Earnhardt Jr. complètent un top-5 cent pour cent Chevrolet alors que Brad Keselowski, Joey Logano, Kyle Busch, Tony Stewart et Greg Biffle sont dans les dix premiers.

Si la fin de course a été animée, le début le fut tout autant avec un drapeau jaune dans le premier tour dû a un accident dès le premier virage causé par Juan Pablo Montoya emmenant avec lui Matt Kenseth et Ricky Stenhouse Jr.. Le rookie de la Roush Fenway Racing se montrera plutôt véhément en interview à l’encontre du Colombien expliquant qu’il lui a laissé la place, mais que ce dernier, comme souvent, ne savait pas où il allait, ni ce qu’il faisait.

À son aise sur cette piste avec le précédent revêtement, Dennny Hamlin est bien loin de son niveau d’alors depuis les changements opérés depuis. Au quinzième tour, le pilote de la Joe Gibbs Racing est parti dans le mur du virage n°3, la faute à une voiture inconduisible. Contraint d’abandonner, il termine la course en quarante-troisième et dernière position.

Parti de la pole position Jimmie Johnson a mené 43 des 75 premiers tours, mais une crevaison a eu pour effet de l’envoyer dans le mur et ce alors qu’il était leader de l’épreuve. Ses mécaniciens ont pu réparer la Chevrolet n°48 sans que le quintuple champion de la série ne perde de tour, mais suite à cet incident il n’a plus été un facteur pour la gagne. Il termine treizième juste devant son dauphin au classement, Clint Bowyer, lui reprenant ainsi deux points puisque le pilote de la Michael Waltrip Racing n’a pas mené.

Le dernier accident notable est celui intervenu au 110ème tour lorsque Danica Patrick a perdu le contrôle de sa voiture, piégeant par la même occasion Jeff Burton, Travis Kvapil et Paul Menard.

Jimmie Johnson compte désormais 77 points d’avance sur Clint Bowyer. Le pilote de la Hendrick Motorsports pourrait s’assurer une qualification en playoffs pour la dixième année consécutive au soir de l’épreuve du Michigan.

Tony Stewart et Martin Truex Jr., respectivement onze et quatorzièmes détiennent les deux wild cards qualificatives pour les playoffs. Dans les circonstances actuelles, Brad Keselowski ne serait pas qualifié pour le Chase et ne pourrait donc défendre son titre.

justo mattis at porta. Nullam amet, facilisis id, dolor quis, tempus pulvinar