Watkins Glen – Nouveau doublé Penske !

Ce samedi sur le Watkins Glen International il y avait la Penske Racing et il y avait les autres. L’une a mené 73 tours et signé un doublé les autres ont eu le droit aux miettes à savoir neuf tours menés.

Keselowski s’impose avec 1,418 seconde d’avance sur son coéquipier de la Penske Racing, Sam Hornish Jr., décrochant ainsi sa quatrième victoire lors de ses quatre dernières venues en Nationwide, bien que celles-ci ne soient pas consécutives dans le calendrier.


Brian Vickers termine à la troisième place devant Regan Smih et Elliott Sadler pour le top-5. Parker Kligerman, Justin Allgaier, Cole Whitt, Nelson Piquet Jr. et Trevor Bayne intègrent le top-10 de cette vingt-et-unième levée de la saison.

Brad Keselowski : “Avec cette voiture vous savez que vous serez rapide. Je pensais que Sam allait me battre. C’est un sacré pilote de circuits routiers. J’ai fait quelques erreurs.”

Auteur de la pole position, Hornish était proche de son coéquipier dans les cinq derniers tours, sans jamais être en mesure de le dépasser.

Si la Penske Racing a signé un doublé, elle avait les moyens de faire un triplé, mais Joey Logano avait une stratégie trop risquée pour pouvoir rallier l’arrivée dans le top-3.

Au tour 58 la NASCAR a sorti le cinquième drapeau jaune pour un débris dans l’inner loop ce qui a réduit à néant l’avance qu’avaient Joey Logano et Justin Allgaier, avance qui s’élevait a près de vingt secondes sur leurs rivaux. Si Logano est resté en piste, Allgaier a préféré ravitailler. Il fallait une nouvelle neutralisation au pilote Penske pour éviter un nouveau passage par les stands, mais de neutralisation il n’y aura point tout comme un passage par la voie des stands, puisqu’il est tombé en panne d’essence à deux tours de la fin.

Lors de la relance du tour 62, Keselowski et Hornish n’ont eu aucun mal à se débarrasser d’un Logano en mode économie de carburant. L’avance du duo de la Penske s’est rapidement accrue à huit secondes.

ut mattis risus et, quis id ante. Nullam felis