Vers un retour de Montoya en IndyCar ?

Depuis 2006 et son départ de l’écurie McLaren-Mercedes marquant la fin de son histoire d’amour avec la Formule Un, tous les amoureux du sport automobile américain se sont pris à rêver d’un retour de Juan-Pablo Montoya en IndyCar, discipline qui l’a révélé sur la scène internationale.

Malheureusement, la guerre entre l’IRL et le Champ Car battait son plein et il n’était pas question pour le Colombien d’évoluer dans un championnat de seconde zone. Alors lorsque l’annonce de son renvoi de l’écurie Chip Ganassi Racing en NASCAR Sprint Cup est survenue, il n’en fallut pas plus pour relancer la rumeur l’annonçant de retour à ses premières amours.

Car sept ans après 2006, la donne a bien changé aux Etats-Unis. La NASCAR bien que toute puissante n’est plus LA discipline prisée par tous les pilotes voulant évoluer aux Etats-Unis. L’IndyCar malgré ses nombreuses embûches s’est refaite une santé, dispose d’un plateau aussi concurrentiel que celui du CART et commence même à gagner en popularité sur les terres de la NASCAR comme en Alabama où la course de Barber affiche toujours complets.


Avec une telle évolution positive, le champion CART 1999 et vainqueur de l’Indy 500 2000 envisage de nouveau courir auprès de ses anciens adversaires qu’étaient Michael Andretti, Dario Franchitti ou Helio Castroneves. Mieux encore, il est en discussion avec plusieurs écuries dont Andretti Autosport, championne en titre comme l’a révélé l’agence Associated Press.

J’ai parlé à Juan de l’IndyCar et lui ai dit : ‘Evidemment que je suis intéressé, trouvons un sponsor et construisons quelque chose ensemble !“, a avoué Andretti.

J’ai piloté contre lui et c’est l’un des meilleurs pilotes que j’ai affronté. Tout repose sur le sponsoring.

Durant ses deux saisons en CART, Montoya a remporté un titre et 11 victoires. Montoya et Andretti se sont affrontés à de très nombreuses reprises à la fois pour la victoire et pour l’attribution du titre et ont écrit l’une des plus belles pages de l’histoire de la discipline lors de leur légendaire bagarre au Michigan en 2000 alors qu’ils évoluaient roues contre roues à plus de 230mph (voir la course ici).

Andretti considère que le retour du Colombien apporterait un souffle nouveau à la série et l’aiderait à poursuivre son retour vers les sommets.

Je pense qu’il pourrait apporter ce qu’il a apporté la dernière fois. On aurait dit que peu importe où il courrait, la moitié des tribunes affichait ses couleurs.

L’arrivée de Montoya chez Andretti repose certes sur l’apport d’un sponsor mais également sur le futur de trois de ses pilotes : James Hinchcliffe et E.J. Viso qui arrivent en fin de contrat ainsi que Carloz Munoz qui pointe le bout de son nez pour 2014. Pour le Canadien, sa reconduction dépendra du souhait de son sponsor Go Daddy de poursuivre l’aventure ou de se consacrer uniquement à Danica Patrick en NASCAR. La situation de Viso est similaire à Hinchcliffe puisque son avenir dépendra du souhait de ses sponsors et de Keith Wiggins qui devrait réouvrir les portes de son écurie HVM Racing en 2014. Reste le cas Munoz (grand fan de Montoya) qui a frappé les esprits lors des 500 Miles d’Indianapolis qu’il a fini en deuxième position et qui devrait faire ses débuts en IndyCar l’année prochaine. Si l’un de ses trois pilotes n’est pas engagé, alors un baquet sera disponible pour accueillir Montoya. Sinon, il lui faudra trouver son bonheur ailleurs…

mattis tristique leo. at libero et,