Bristol – Kyle Busch comme une évidence

Comme souvent à Bristol c’est dans les derniers tours des UNOH 200 que tout s’est joué. Kyle Busch a pris l’avantage à cinq tours de l’arrivée sur Ryan Blaney. Timothy Peters, tenant du titre de cette épreuve, l’a suivi et s’est ainsi affirmé comme le dernier rempart à une victoire du plus jeune des frères Busch en NASCAR Camping World Truck Series à Bristol.

Les deux Toyota Tundra ont passé la ligne d’arrivée l’un à côté de l’autre, avec Peters en travers. Sous le drapeau à damier l’écart entre les deux hommes n’était que de cinq centièmes de secondes.


Kyle Busch : “Je savais que je l’avais. J’avais le momentum. Timothy a tenté une action de la dernière chance et a je pense détruit un très bon truck.”

Ryan Blaney prend finalement la troisième place devant Johnny Sauter et Chase Elliott, qui était devenu quelques heures plus tôt le plus jeune poleman de la série. Elliott a mené 62 tours en début d’épreuve.

Ty Dillon, James Buescher, Ron Hornaday Jr., Brad Keselowski et Matt Crafton complètent le top-10 de l’épreuve. Au classement général Crafton reste en tête avec 47 longueurs d’avance sur son nouveau dauphin, le champion 2012 de la série, James Buescher.

L’an dernier Peters avait mené les 204 tours de l’épreuve avant de s’imposer. Cette année il semblait avoir le meilleur truck de la course après avoir dépassé Elliott pour la tête de la course et résisté à Blaney en milieu d’épreuve. Blaney a tenté un dépassement par l’extérieur dans le trafic, mais a été contré par le leader de la course. Blaney et Keselowski étaient à deux secondes du leader et ne gagnaient pas de temps sur le leader quand Jef Agnew a eu un accident dans la ligne droite avant.

Blaney, Keselowski, Busch et la majorité des leaders ont choisi de s’arrêter dans les stands, pas Peters qui l’a payé sur la relance.

Un drapeau jaune, conséquence de l’accident de Keselowski suite à un contact de Matt Crafton, a remis Busch en prétendant à la victoire.

Timothy Peters : “Je n’aurais rien fait de différent. Sur la relance j’ai eu un problème avec le carburant. Je ne savais pas que j’étais si proche de la panne d’essence.”

consequat. sem, commodo pulvinar ut in diam