Will Power de retour sur la Victory Lane !

En franchissant le premier la ligne d’arrivée lors du GoPro Grand Prix of Sonoma, Will Power a mis fin à sa série de 16 mois sans victoire !

L’Australien parti depuis la troisième position a fait preuve d’autorité à plusieurs reprises lors des restarts notamment sur Dario Franchitti, forcé d’effectuer un passage dans le sable.

Mais ce qui a retenu l’attention est sans conteste l’incident survenu lors des arrêts aux stands. Alors que Scott Dixon et Power effectuaient tous les deux leurs ravitaillements, Dixon en quittant son emplacement heurta le mécanicien de la roue arrière droite de Power. Ce dernier s’est effondré et a entraîné dans sa chute le préposé au cric pneumatique. Fort heureusement, les deux hommes s’en sont tirés sans blessure. Après avoir revu les images, la Direction de Course a estimé que le Néo-Zélandais n’avait pas assez braqué pour éviter l’emplacement de Power et lui a infligé un “drive-through” à 15 tours de l’arrivée, annulant ainsi toute ses chances de victoire alors qu’il dominait jusqu’à présent.

Nous avons la mission de protéger tout le monde dans la pit lane.“, a explique Beaux Barfield. “Il y a plusieurs angles de caméras et clairement, la voiture #9 coupe à travers l’emplacement de la #12 et c’est là que la faute a été commise. Il était dans l’emplacement de la #12 d’une bonne moitié de voiture.


Du côté de Dixon, l’explication de l’incident est toute autre : “C’est la chose la plus flagrante que j’ai vu depuis longtemps. J’avais une ligne droite devant moi et il est venu marcher sur notre ligne.“.

Leader jusqu’à ce malheureux incident, Dixon a donc cédé les commandes de la course à Power et a par la même occasion laissé un boulevard à ses adversaires dans la course au titre. A la fois Helio Castroneves et Ryan Hunter-Reay s’attendaient à perdre gros au terme de cette course mais c’est finalement eux qui ont accentué leur avance sur le pilote Chip Ganassi Racing.

Derrière Power, Justin Wilson est allé chercher une deuxième place du diable Vauvert. Parti en pneus durs à l’inverse de la majorité de ses adversaires, le Britannique a connu une course difficile après s’être fait envoyer en tête-à-queue tôt dans la course. Mais la série des neutralisations, combinée à une excellente voiture et à des pneus plus frais à certains moments de la course lui ont permis de remonter et d’accrocher un superbe podium.

En troisième position, Franchitti qui s’élançait en Pole Position a avoué être déçu par son résultat et a concédé qu’il se serait battu davantage en début d’épreuve si son adversaire avait été quelqu’un d’autre que son propre coéquipier.

Derrière le trio de tête, Marco Andretti déçu par sa 11ème place sur la grille de départ a fait parler la poudre en course ! Dès le départ, l’Américain s’en prenait à Simon Pagenaud en lui faisant l’extérieur tout au long de la descente du virage 6 avant de faire preuve d’un peu trop de “fighting spirit” sur Power un peu plus tard dans la course en venant toucher l’arrière gauche de l’Australien. Une manoeuvre qui a fait sortir de ses gonds Roger Penske qui s’est entretenu avec le clan Andretti au terme de l’épreuve.

Le reste du top-10 est complété par Pagenaud, Hunter-Reay, Castroneves, James Hinchcliffe, Simona de Silvestro et Sébastien Bourdais.

Deux semaines après avoir connu une course sans neutralisations, le Pace Car est intervenu cette fois à sept reprises, soit le nouveau record de l’épreuve.

libero et, mattis porta. Lorem Donec vulputate, commodo leo. ut massa