Un championnat du monde pour l’IndyCar ?

Le championnat de monoplace majeur aux Etats-Unis ne cesse de prendre de l’importance. Pour continuer dans cette dynamique, Mark Miles et Derrick Walker, un ex-directeur d’écurie, pensent qu’il est nécessaire pour la série de s’exporter dans le monde. A l’heure actuelle, aucun circuit et aucune date n’ont été cités mais l’évolution semble en marche :

“C’est quelque chose que Mark et moi avons évoqué et nous cherchons de grandes opportunités de pouvoir faire découvrir notre championnat Outre-Atlantique,” a déclaré Walker, le président des opérations et de la compétition pour l’IndyCar Series.

Si des rumeurs annonçaient qu’un groupe européen serait en charge de la promotion du championnat en dehors des Etats-Unis, Walker a tenu à insister que l’IndyCar ne serait représenté par aucun intermédiaire mais que le championnat négocierait directement avec les promoteurs et les circuits qui montreraient un intérêt.

Le CART a déjà roulé en Australie, en Angleterre ou en Allemagne et l’IndyCar se rend déjà au Brésil pour y disputer la course urbaine de Sao Paulo. Certes la tentative d’organiser une course en Chine en 2012 n’a pas pu se concrétiser mais Walker est persuadé qu’il existe un marché pour des évènements étrangers.

“Je pense que nous avons prouvé depuis des années que notre championnat est viable et que notre formule attire de nombreuses personnes tout autour du monde. Nous ne sommes pas une menace pour la Formule 1 et nous n’essayons pas de l’être. Nous pourrions au contraire travailler main dans la main puisque nous partageons une histoire commune.”

Walker a débuté sa carrière en tant que mécanicien dans l’équipe Brabham F1 dans les années 1970, une écurie alors dirigée par un certain… Bernie Ecclestone, l’actuel dirigeant de la F1. Les deux hommes se sont rencontrés lors du Grand Prix d’Austin en novembre dernier et ont convenus que les deux championnats ne devaient pas rouler sur les mêmes circuits. En revanche comme l’intersaison entre octobre et avril est très (trop?) longue pour les équipes et les acteurs de l’IndyCar, ceux-ci pourraient être sous les feux des projecteurs quelques mois supplémentaires pour la plus grande joie et fans et… de leurs sponsors.

Miles a évoqué la possibilité de débuter la saison plus tôt hors des frontières américaines mais pour cela il faut trouver le bon circuit et dépenser le moins d’argent possible. Les idées ne manquent pas du côté du management de l’IndyCar Series, dès lors une solution viable à plus ou moins court terme devrait pouvoir être trouvée. Et croyez nous, nous allons suivre cela de près sur US-Racing.com !

tristique consequat. venenatis, accumsan Phasellus ut id Nullam ut Donec