Essais libres 1 : Power sur sa lancée de Sonoma

Will Power d’habitude si dominateur en course a dû attendre la 15ème course de la saison pour trouver le chemin du succès lors de l’épreuve de Sonoma.

Visiblement, cette victoire lui a redonné confiance puisqu’une semaine seulement après son triomphe californien, le pilote Penske s’est adjugé la première séance d’essais libres sur le circuit urbain de Baltimore. Auteur d’un tour en 1.20.8632 lors de sa dernière tentative, Power est le seul a être descendu sous la barre des 1.21 secondes.

Derrière l’Australien, le top-5 est pour le moins inhabituel puisque E.J. Viso s’est illustré en réalisant le deuxième chrono à deux dixièmes tandis que derrière lui, on retrouve Oriol Servia, Graham Rahal qui n’a jamais été à pareille fête depuis le début de l’année et Scott Dixon.

Disputée sur une piste réputée difficile à cause de ses nombreuses bosses, la séance a pourtant accouché d’un classement très serré puisque les 15 premiers se tiennent dans la même seconde !

Les Français se sont tous montrés à leur aise puisque nos trois représentants ont intégré le top-10. Simon Pagenaud mène la danse à la septième position devant Tristan Vautier neuvième et Sébastien Bourdais en 10ème place.

Parmi les 25 pilotes engagés, un effectuait ses débuts officiels dans le cadre d’un week-end de course IndyCar en la personne de Stefan Wilson. Petit-frère et coéquipier de Justin au sein du Dale Coyne Racing, le jeune britannique n’a pas choisi la facilité pour faire ses armes. Au terme de cette session où il a effectué le plus de tours avec 19 boucles parcourues, il ferme logiquement la marche à plus de quatre secondes de Power et à 3,5 secondes de son expérimenté coéquipier.

A noter que cette séance a été marquée par deux drapeaux rouges. Le premier a été causé par un tout droit de Stefan Wilson au virage 5 tandis que le second est intervenu suite à la présence de débris sur la piste.

Enfin, Dario Franchitti a été contraint d’observer ses petits camarades depuis les stands puisque l’Ecossais a été perturbé par des problèmes de capteurs sur sa Dallara-Honda du team Chip Ganassi Racing.

Les temps de la première séance d’essais libres.

id, id libero. adipiscing eget quis eleifend efficitur. ante.