L’IndyCar débarque sur le routier d’Indianapolis

La rumeur devient de plus en plus réelle. Après la proposition émise par le Boston Consulting Group et la révélation de Mark Miles le mois dernier, l’idée d’organiser une course sur le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway fait de plus en plus son chemin.

Pourtant les deux pilotes les plus victorieux de l’Indy 500 en activité ont publiquement exprimé leur doute sur la réussite d’un tel évènement en particulier au mois de mai, période traditionnellement réservée aux 500 Miles.

Certainement, la tradition est l’Indy 500 mais les temps changent.“, avoue Helio Castroneves, triple vainqueur de l’Indy 500. “C’est un circuit si beau. Ne courir qu’une fois ici est du gâchis… Ce serait un tout autre genre de course. Vous devez essayer. Je ne vois pas où est le problème d’avoir une seconde course à Indianapolis. L’Indy 500 sera toujours unique.


En revanche, là où le Brésilien voit un risque concerne la tenue de l’évènement au mois de mai.
Le mois de mai…Je ne suis vraiment pas sûr que ça fonctionne. Je pense que ça pourrait perdre les spectateurs. Pour ceux qui sont passionnés ou qui viennent d’Indianapolis, ça ira parce qu’ils comprendront. Mais pour ceux qui viendront de l’extérieur ou qui ne connaissent pas bien notre sport, ils pourront penser : ‘N’avons-nous pas déjà vu l’Indy 500 ?’

En revanche, le son de cloche est tout autre pour Dario Franchitti, également triple vainqueur de l’épreuve et quadruple champion IndyCar.

Je suis absolument contre. Indy est tellement spécial qu’avoir une course sur le routier… A mon avis ça dilue la magie de l’Indy 500. Je suis à 100% pour essayer de nouvelles choses mais pas ça.

Néanmoins, malgré les avis mitigés de ses pilotes et de ses fans, l’INDYCAR a tout de même décidé d’évaluer le spectacle que pourrait produire ses monoplaces sur cette piste au travers d’une séance de test qui aura lieu le 4 septembre.

Une seule voiture sera en piste, provenant de l’écurie Rahal-Letterman Lanigan Racing et sera pilotée par Graham Rahal. Le but avoué par Derrick Walker est d’évaluer la piste en tant que future épreuve mais aussi et surtout en tant que théâtre d’essais privés, ce qui constituerait une base intéressante pour les nombreuses écuries situées proche du 16th And Georgetown (l’adresse du circuit).

Plusieurs configurations aérodynamiques seront essayées durant cette journée et le tracé utilisé sera celui du Grand-am qui emprunte la piste de F1 quelque peu modifiée.

ipsum felis efficitur. nunc non porta. quis, Curabitur dictum vulputate, Sed