Mosport – Chase Elliott entre dans l’histoire de la Truck !

En 1983 sur le circuit routier californien de Riverside Bill Elliott a décroché son premier succès en NASCAR Sprint Cup. Dix ans en plus tard c’est sur le circuit routier de Watkins Glen qu’il remporte sa première victoire en Nationwide. Lors de ces deux succès son fils Chase Elliott n’était pas encore né, pourtant celui-ci vient de faire aussi fort que son père en décrochant son premier succès dans une série nationale, lors d’une course routière à Mosport.

La première course de Truck disputée sur le seul canadien a donc été remportée par Chase Elliott qui devient le plus jeune vainqueur dans cette division nationale de NASCAR à 17 ans seulement.


Le dernier tour de la course a été musclé entre Chase Elliott et Ty Dillon, pourtant leader jusqu’au dernier virage avant de fermer la porte au pilote de la Hendrick Motorsports qui s’était déjà infiltré. Limite en carburant, Dillon est alors parti dans l’herbe et termine finalement dix-septième et dernier dans le tour.

Si les deux premiers se sont accrochés dans le dernier virage, ils n’ont pas été les seuls, puisque Max Papis et Mike Skeen ont aussi eu maille à partir terminant respectivement six et treizièmes alors qu’ils étaient en lice pour une place sur le podium.

Une fois de retour dans les stands Dillon s’est confronté à Elliott. Le petit-fils de Richard Childress a promis de se venger dès la prochaine course que disputera Elliott dans la troisième division de NASCAR.

Ty Dillon : “Vous devez montrer du respect. J’espère qu’il sera en Iowa. Il ne terminera pas la course.”

L’Italien Max Papis s’est aussi exprimé sur sa fin de course, avant de revenir sur l’évènement populaire que représentait cette épreuve au Canada, la qualifiant de succès. Le pilote de la Richard Childress Racing souhaite revenir sur cette piste à l’avenir.

Max Papis : “C’est une action d’amateur. Je n’ai pas de temps pour des gens comme ça.”

C’est finalement Chad Hackenbracht qui a pris la deuxième place de la course signant ainsi son meilleur résultat dans la discipline devant Miguel Paludo, le rookie Darrell Wallace Jr. et le seul qui avant cette course avait déjà roulé sur un circuit routier en Truck Series, Ron Hornaday Jr.. Papis termine donc sixième devant Ross Chastain, Timothy Peters, James Buescher et Matt Crafton pour les dix premiers.

Une neutralisation à six tours de l’arrivée causée par l’arrêt de Johnny Sauter dans la ligne droite Andretti a redistribué les cartes pour la victoire. Ty Dillon alors en tête se préoccupait tout autant de sa consommation de carburant que de contenir les assauts de Chase Elliott.

Parti de la pole position, James Buescher n’a tenu que deux tours complets en tête avant de laisser filer Elliott. Ayant mené, contrairement au leader du championnat qu’est Matt Crafton, James Buescher lui reprend ainsi deux points, mais est toujours en deuxième position à 47 points.

En tout quatre neutralisations sont venues ralentir cette course, deux pour des tucks au relenti à savoir Max Gresham et Alex Guenette, l’autre pour Jennifer Jo Cobb qui est partie dans l’herbe au volant de son Dodge RAM n°10.

À trois trous du drapeau à damier Germain Quiroga Jr. a tapé le mur, mais la course est restée sous drapeau vert, car il a pu repartir avant que les leaders ne reviennent sur lui. Quiroga termine quinzième après avoir été pris dans un autre incident lorsque Ron Hornaday Jr. a tenté de passer à trois de fronts.

venenatis, Sed adipiscing commodo vulputate, ut commodo diam dapibus fringilla non Donec