Chase 2013 – Dix pilotes pour cinq places

Jimmie Johnson, Clint Bowyer, Kevin Harvick, Carl Edwards, Kyle Busch et Matt Kenseth sont assurés de terminer dans le top-10 au championnat NASCAR Sprint Cup et donc de participer au Chase. Kasey Kahne, douzième est lui assuré d’une présence en playoff, car il compte deux victoires, plus que n’importe qui entre la onzième et la vingtième place alors qu’il ne reste qu’une course.

De Dale Earnhardt Jr. à Paul Menard tous peuvent se qualifier cette semaine à Richmond, mais les scenarii varient suivant les pilotes. Quatre pilotes ont leur destin en main avant Richmond, pour les autres, Kahne excepté, il faudra des circonstances favorables.


Dale Earnhardt Jr.

Il faudrait une catastrophe pour que le pilote de la Hendrick Motorsports rate les playoffs. Actuel septième il se qualifiera s’il termine trente-deuxième ou mieux. S’il mène au moins un tour, il pourra se contenter d’une trente-troisième place, s’il mène le plus grand nombre de tours, la trente-quatrième place lui suffira.

Les statistiques de Dale Earnhardt Jr. :

– Ses dix dernières course : un top-5, cinq top-10, un résultat de trentième ou pire.

– Richmond au printemps 2013 : dixième.

– Richmond en septembre 2012 : quatorzième.

– Richmond en bref : 28 courses, trois victoires, neuf top-5, 12 top-10, un abandon, 13,8 en moyenne à l’arrivée.

Joey Logano

S’il veut participer aux playoffs le leader de la Penske Racing au classement doit terminer onzième ou mieux, douzième s’il mène au moins un tour, treizième s’il mène le plus grand nombre de tours.

Les statistiques de Joey Logano :

– Ses dix dernières course : une victoire, quatre top-5, sept top-10, deux résultats au-delà de la trentième place.

– Richmond au printemps 2013 : troisième.

– Richmond en septembre 2012 : trentième.

– Richmond en bref : neuf courses, deux top-5, deux top-10, un abandon, 17,3 en moyenne à l’arrivée.

Greg Biffle

Le neuvième du classement général doit terminer neuvième ou mieux s’il veut être sûr de participer aux playoffs, dixième s’il mène au moins un tour, onzième s’il mène le plus grand nombre de tours.

Les statistiques de Greg Biffle :

– Ses dix dernières course : quatre top-10, un résultat au-delà de la trentième place.
– Richmond au printemps 2013 : trente-sixième.

– Richmond en septembre 2012 : neuvième.

– Richmond en bref : 22 courses, deux top-5, six top-10, un abandon, 17,2 en moyenne à l’arrivée.

Kurt Busch

S’il gagne ou termine deuxième en menant au moins un tour il sera qualifié. Une troisième place avec le plus grand nombre de tours menés lui assure également une place en playoffs.

Les statistiques de Kurt Busch :

– Ses dix dernières course : quatre top-10, un résultat au-delà de la trentième place.

– Richmond au printemps 2013 : neuvième.

– Richmond en septembre 2012 : vingt-huitième.

– Richmond en bref : 25 courses, une victoire, quatre top-5, huit top-10, un abandon, 17,9 en moyenne à l’arrivée.

À partir de Jeff Gordon, rentrer dans le top-10 nécessite une contre-performance des pilotes cités plus haut, mais pour certains une victoire leur assurerait automatiquement une wild card.


Jeff Gordon

Une victoire assurerait au quadruple champion Sprint Cup une qualification en playoffs pour la neuvième fois en dix ans. À six points de la dixième place il peut encore intégrer le top-10.

Les statistiques de Jeff Gordon :

– Ses dix dernières course : deux top-5, six top-10, deux résultats au-delà de la trentième place.

– Richmond au printemps 2013 : onzième.

– Richmond en septembre 2012 : deuxième.

– Richmond en bref : 41 courses, deux victoires, seize top-5, vingt-cinq top-10, sept abandons, 14,3 en moyenne à l’arrivée.

Kasey Kahne

Douzième avec deux victoires, Kahne est assuré de participer aux playoffs avec au moins une wild card. Il peut encore intégrer le top-10.

Les statistiques de Kasey Kahne :

– Ses dix dernières course : une victoire, trois top-5, cinq top-10, trois résultats au-delà de la trentième place pour deux abandons.

– Richmond au printemps 2013 : vingt-et-unième.

– Richmond en septembre 2012 : douzième.

– Richmond en bref : 19 courses, une victoire, quatre top-5, sept top-10, deux abandons, 18,2 en moyenne à l’arrivée.

Martin Truex Jr.

Treizième du classement il serait assuré au moins d’une wild card en cas de victoire puisqu’il en compte déjà une cette année. Il peut encore intégrer le top-10 du championnat.

Les statistiques de Martin Truex Jr. :

– Ses dix dernières course : une victoire, trois top-5, quatre top-10, deux résultats au-delà de la trentième place pour deux abandons.

– Richmond au printemps 2013 : dix-septième.

– Richmond en septembre 2012 : vingt-et-unième.

– Richmond en bref : 15 courses, un top-5, deux top-10, trois abandons, 23,7 en moyenne à l’arrivée.

Ryan Newman

Quatorzième du classement il serait assuré au moins d’une wild card en cas de victoire puisqu’il en compte déjà une cette année. Il peut encore intégrer le top-10 du championnat.

Les statistiques de Ryan Newman :

– Ses dix dernières course : une victoire, trois top-5, quatre top-10, un résultat au-delà de la trentième place pour un abandon.

– Richmond au printemps 2013 : quinzième.

– Richmond en septembre 2012 : huitième.

– Richmond en bref : 23 courses, une victoire, cinq top-5, treize top-10, aucun abandon, 11,8 en moyenne à l’arrivée.

Brad Keselowski

Quinzième du classement il peut encore entrer dans le top-10. Il doit gagner, marquer treize points de plus que Truex et huit de plus que Newman pour s’assurer une wild card si Kahne n’intègre pas le top-10. S’il gagne et que Kahne est dans le top-10 du classement général il peut se contenter de marquer huit points de plus que Newman ou treize de plus que Truex pour se qualifier.

Les statistiques de Brad Keselowski :

– Ses dix dernières course : deux top-5, trois top-10, trois résultats de trentième ou pire pour un seul abandon.

– Richmond au printemps 2013 : trente-troisième.

– Richmond en septembre 2012 : septième.

– Richmond en bref : huit courses, deux top-10, un abandon, 20,5 en moyenne à l’arrivée.

Jamie McMurray

À trente-neuf points du top-10, McMurray peut encore l’intégrer, mais doit bénéficier de circonstances on ne peut plus favorables. Pour décrocher une wild card il n’a d’autre choix que de gagner, marquer vingt-cinq points de plus que Martin Truex Jr., dix-neuf de plus que Ryan Newman si Kahne n’intègre pas le top-10. En revanche si Kahne est dans le top-10 à l’issue de la course il peut se contenter de marquer vingt-cinq points de plus que Truex ou dix-neuf de plus que Newman. Si Newman sort Kurt Busch du top-10, il devra gagner et devancer Truex au classement général. Si Truex sort Kurt Busch du top-10, il devra gagner et devancer Newman au classement général.

Les statistiques de Jamie McMurray :

– Ses dix dernières course : un top-5, deux top-10, aucun résultat au-delà de la trentième place.

– Richmond au printemps 2013 : vingt-sixième.

– Richmond en septembre 2012 : vingt-deuxième.

– Richmond en bref : 21 courses, trois top-10, quatre abandons, 23,3 en moyenne à l’arrivée.


Paul Menard

Menard doit gagner et devancer Truex de 47 points ainsi que Newman de 42 points. Autrement dit s’il ne s’impose pas en menant le plus grand nombre de tours, il n’a aucune chance de se qualifier, de même si Truex ne termine pas dernier et que Newman ne termine pas trente-septième ou pire.

Les statistiques de Paul Menard :

– Ses dix dernières course : un top-5, deux top-10, trois résultats au-delà de la trentième place dont un abandon.

– Richmond au printemps 2013 : treizième.

– Richmond en septembre 2012 : vingt-troisième.

– Richmond en bref : 13 courses, aucun top-10, aucun abandon, 26,0 en moyenne à l’arrivée.

commodo sit diam accumsan risus. Sed eget in