Richmond – Carl Edwards au bout du suspens

Depuis 2004 et l’instauration des playoffs en NASCAR Sprint Cup, Richmond est la dernière épreuve de la saison régulière ce qui en fait un rendez-vous crucial en vue de la validation de son billet pour jouer le titre lors des dix dernières courses de l’année. Cette année encore la dernière épreuve de la saison régulière a tenue toutes ses promesses.

Il a fallu attendre les tous derniers tours pour voir Carl Edwards prendre définitivement la tête de l’épreuve. Dépassé par Newman avant la dernière neutralisation, Edwards a profité d’un meilleur arrêt pour ressortir devant son adversaire, le privant par la même occasion d’une place en playoffs par l’une des wild cards


Après Las Vegas en début de saison, Edwards a donc effectué son second salto de la saison, sa marque de fabrique pour célébrer ses victoires. Le pilote de la Roush Fenway Racing devance sous le drapeau à damier de ces Federated Auto Parts 400 Kurt Busch qui qualifie ainsi la Furniture Row Racing pour les playoffs pour la première fois de son histoire, Ryan Newman, Jamie McMurray, Paul Menard, Matt Kenseth, Martin Truex Jr., Jeff Gordon, Mark Martin et Ricky Stenhouse Jr..

Carl Edwards : “C’est mon équipe qui a gagné la course pour nous. Nous allons gagner ce championnat. C’est notre mission.”

Si Edwards a salué son équipe à l’arrivée, Newman était plein d’amertume à la descente de sa voiture.

Ryan Newman : “Cette dernière neutralisation nous a totalement tué.”

La dernière neutralisation fait justement polémique, puisque Clint Bowyer est parti à la faute, ce qui au final a permis à son coéquipier de la Michael Waltrip Racing, Martin Truex Jr., de se qualifier pour les playoffs pour la seconde fois de sa carrière après 2007. Si aucune manigance de la part de la Michael Waltrip Racing n’a été relevée, certains se sont interrogés sur la manœuvre de Bowyer.

Jeff Gordon a mené les 49 premières boucles de l’épreuve avant de se faire dépasser et de se battre avec le comportement, encore une fois déplorable, de sa voiture. Le quadruple champion n’a cessé de jouer au yo-yo au classement général étant tantôt qualifié, tantôt éliminé en fonction de sa position ainsi que celle de Logano, qui est passé complètement au travers de cette dernière course de la saison régulière.

Si le pilote de la Penske Racing a tiré profit de la dernière neutralisation pour revenir à un tour et gagner quelques positions et ainsi d’assurer sa toute première participation au Chase, Jeff Gordon lui a tout perdu, terminant la saison régulière à la onzième place à un point de Logano, qui le prive ainsi d’une neuvième participation en playoffs.

C’est finalement Carl Edwards qui termine la saison régulière en tête avec 842 points, un de plus que Jimmie Johnson qui a une nouvelle fois connu une course sans, avec notamment un problème électrique ainsi qu’un accident en fin de course.

Le classement général est donc réactualisé en fonction des victoires des pilotes qualifiés pour les playoffs. Ainsi, grâce à ses cinq victoires, Matt Kenseth abordera la première manche de la saison en tête avec 2015 points, trois de plus que le duo composé de Jimmie Johnson et Kyle Busch. Kevin Harvick et Carl Edwards ont 2006 points, Joey Logano et Greg Biffle 2003, alors que Clint Bowyer, Dale Earnhardt Jr., Kurt Busch, Kasey Kahne et Martin Truex Jr. ont un total de 2000 points chacun.

consequat. dolor. id mattis mattis Praesent