Joey Logano bientôt exclu du Chase ?

Il n’y a donc pas que la Michael Waltrip Racing qui est dans l’œil du cyclone à l’issue de la dernière manche de la saison régulière en NASCAR Sprint Cup Series. Joey Logano est lui aussi dans le collimateur de la NASCAR depuis des conversations suspectes.

En fin de course l’équipe de Joey Logano s’est mise d’accord avec celle de David Gilliland afin que ce dernier, devant Logano au moment de la dernière relance, le laisse passer dans les dernières boucles de la course pour assurer au pilote Penske une place en playoffs.


Les officiels sont en train d’analyser les conversations radios des deux équipes et pourraient donc prendre des sanctions, notamment à l’encontre de la Penske Racing. S’il s’avère qu’il y a eu fraude, elle pourrait appliquer les mêmes sanctions que celles distribuées à la Michael Waltrip Racing à savoir un retrait de cinquante points au classement pilotes pour Logano.

Dans ce cas, Jeff Gordon intègrerait le top-10 et se retrouverait donc qualifié pour le neuvième fois en dix ans pour les playoffs. Si la NASCAR décide de n’enlever qu’un point à Logano, celui qu’il a gagné en dépassant Gilliland, cela n’aura aucune incidence sur le classement actuel.

La communication est partie du spotter à l’attention du chef d’équipe Frank Kerr, expliquant “qu’un gros chien (Roger Penske – ndlr) était derrière avec tous ses copains”. Kerr a ensuite répondu : “Travis c’est ce que je demande”, Travis faisant référence à Travis Geisler le directeur de la compétition de Penske. Gilliland a alors demandé quelles étaient les consignes à suivre.

Une fois la ligne d’arrivée franchie le spotter a félicité son pilote “Bon boulot, j’espère que nous tirerons quelque chose de cela.”

Les temps au tour de Gilliland montrent qu’il a ralenti d’environ une seconde par tour par rapport aux temps qu’il enregistrait avant la conversation.

Quelle sera la décision de la NASCAR ? Réponse dans quelques heures…

mattis Aenean mi, diam ut libero libero