Dover – Le grand huit de Jimmie Johnson

La course disputée sur le Dover International Speedway a été historique à plus d’un titre. Tout d’abord, en s’imposant lors des AAA 400 Jimmie Johnson est devenu le premier pilote de l’histoire à s’imposer à huit reprises sur le Monster Mile. Il est aussi le seul pilote en activité avec huit victoires sur une même piste.

Johnson a mené 243 tours pour remporter sa cinquième victoire de la saison, sa première des playoffs et a devancé son coéquipier Dale Earnhardt Jr. de 446 millièmes sous le drapeau à damier. Joey Logano, Jeff Gordon, Kyle Busch, Kevin Harvick, Matt Kenseth, Ryan Newman, Greg Biffle et Clint Bowyer complètent le top-10. Ainsi, pour la première fois de l’histoire des playoffs, les dix premiers d’une course sont des pilotes du Chase.


Jimmie Johnson : “Ne changer que deux pneumatiques avait bien marché pour nous lors des essais, mais je pensais que j’aurais eu plus de difficulté. La position sur la piste était vraiment très importante.”

Dover est désormais la quatrième piste sur laquelle Jimmie Johnson est le pilote ayant le plus de victoires, les trois autres sont Las Vegas, Phoenix et Fontana.

Parti de la pole position, Dale Earnhardt Jr. a dominé le début d’épreuve avant de commettre une erreur dans sa trajectoire pour rentrer aux stands sous drapeau vert au 117ème tour. Résultat il a perdu la tête de l’épreuve et de nombreuses secondes dans l’affaire, car ne pouvant inscrire les quatre roues de sa voiture sous le carré orange délimitant l’entrée des stands, il a été contraint de faire un tour supplémentaire en ayant fortement ralenti.

Dale Earnhardt Jr. : “Cela a été un mauvais coup pour nous, car nous avons perdu la tête de l’épreuve.”

À l’issue de cette première salve d’arrêts sous drapeau vert c’est Jimmie Johnson qui est ressorti en tête avec pour adversaire principal Matt Kenseth. Ce dernier reprendra les commandes au 167ème passage pour 31 tours, mais à la mi-course c’est bien Johnson qui était en tête de l’épreuve.

Vainqueur de cette épreuve l’an passé Brad Keselowski a connu un problème mécanique, une fuite d’huile, célébrant ainsi de bien mauvaise manière les un an de sa dernière victoire en Sprint Cup. Le champion 2012 de la série a rallié l’arrivée en trente-septième position à quarante-cinq tours du vainqueur.

Parmi les Chasers en difficulté Kurt Busch termine vingt-et-unième à trois tours après un passage impromptu par la voie des stands pour mettre fin à une vibration. Carl Edwards a lui aussi connu un problème mécanique en fin d’épreuve, se classant trente-cinquième à quinze tours.

Matt Kenseth reste leader du classement général avec huit points d’avance sur Jimmie Johnson et douze sur Kyle Busch. Kevin Harvick, quatrième, accuse un retard de trente-neuf unités tout comme Jeff Gordon cinquième. Du fait de ses problèmes Edwards dégringole de sept places pour se retrouver onzième à soixante-cinq points. Quatorzième, Jamie McMurray est le meilleur des autres avec vingt points d’avance sur Keselowski.

ante. efficitur. quis, Donec amet, ipsum consectetur ipsum at nec